VTT Attitude.net
VTT Attitude.net > Articles > Entretien > Quelles plaquettes de freins VTT choisir ?

Quelles plaquettes de freins VTT choisir ?

Publié le 22/07/2014 // par boris_the_blade

Vos freins à disque couinent et vous avez du mal à vous arrêter, alors c'est le moment de changer vos plaquettes! Face à la diversité des modèles, vous vous êtes sûrement déjà posé la question et vous hésitez entre organiques, métalliques ou céramiques ? On vous propose un petit guide pour y voir plus clair et choisir celles qui vous iront le mieux.

Le principe du frein à disque

Avant de se lancer dans un argumentaire pour tel ou tel type de plaquette, il est bon de rappeller le principe de fonctionnement du frein à disque (et C'est pas sorcier Jamy !). Lorsque l'on presse le levier, on transmet une pression hydraulique qui amène les plaquettes au contact du disque. La friction ainsi créée ralentit le disque fixé à la roue et provoque le freinage (mais aussi l'échauffement de l'ensemble).

Pour bien profiter de la suite de l'article, il faut également comprendre le phénomène que l'on appelle le fading : lorsque la température de la plaquette est trop élevée, la surface de la garniture se détériore et la puissance de freinage chute brutalement, elle revient une fois que la température retombe. Ainsi, la dissipation du trop plein d'énergie est essentielle. C'est pourquoi les disques sont bien aérés, en grand diamètre pour la DH (plus de matière à chauffer, plus d'interface avec l'air) et que l'on voit maintenant apparaître des ailettes de refroidissement dans la nouvelle gamme Shimano.

Plaquettes de frein VTT mortes de chez mortes, ne pas reproduire ce travail de cochon.

Les plaquettes métalliques (sintered en anglais)

La garniture de la plaquette est faîte d'un composé métallique qui résiste à la fois à l'usure mais aussi à la température en conduisant la chaleur vers l'étrier. Elles demandent un temps de rodage plus long mais aussi un temps de chauffe avant d'atteindre leur mordant optimal. La température de fading est élevée et permet d'envisager sereinement des descentes longues.

Les plaquettes métalliques sont donc particulièrement indiquées si vous pratiquez la descente ou l'enduro.

Les plaquettes organiques (organic ou resin en anglais)

Elles sont faîtes dans un matériau tendre et offrent donc une attaque franche, un très bon mordant même à basse température. Leur rodage est également très rapide. La contre partie est une usure plus rapide ainsi qu'une température de fading plus basse.

Les plaquettes organiques, moins chères, ne sont pas exemptes de qualités mais conviendront aux pilotes qui roulent des dénivellés moins importants où les freinages seront plus courts. Ce sont aussi les moins coûteuses.

Les plaquettes semi-métalliques

Pour faire simple, elles sont faîtes d'un mélange de garniture organique et métallique. Comme tout compromis, elles cumulent donc les avantages des 2 revêtements... mais aussi leurs inconvénients.

Les plaquettes céramiques

Les plaquettes céramiques, couteuses et encore peu répandues, semblent accumuler pas mal d'avantages. La garniture n'est plus de la résine ou du métal mais un composé céramique qui a l'avantage d'offrir du mordant à basse température tout en étant très résistant au fading. On espère que leur prix est en accord avec leurs performances.

Quelle marque de plaquettes ?

D'après nos expériences personnelles, il nous semble toujours préférable de choisir les plaquettes "constructeur", de la même marque que vos freins. En effet, qui mieux que le constructeur peut optimiser les performances d'une plaquette pour un type de frein donné ? Il existe de très bonnes plaquettes de freins produites par des constructeurs spécialistes, parfois meilleures que celles des constructeurs ... Mais il y en a aussi de très mauvaises. En tapant dans la gamme d'origine, on a moins de chances de se tromper. N'hésitez pas à partager vos avis sur notre page de tests des plaquettes de frein VTT.

Entretien des plaquettes

Vous avez fait couler de l'huile de purge (minérale ou du DOT) sur vos plaquettes et elles ne freinent plus ? C'est foutu, la seule solution est d'en racheter une paire, cette contamination est irréversible. Il fallait y penser avant bricoler et les retirer au profit de la cale d'espacement comme l'indique la notice.

Si vos freins manquent de puissance après un fort échauffement (freinage prolongé en continu) ou suite à un mauvais rodage, elles sont peut-être subies un glaçage. La couche en surface de vos plaquettes a fondu et s'est vitrifiée pour créer une fine couche plus dure et moins adhérente. Dans ce cas, un petit ponçage au papier de verre peut solutionner le problème.

 

Back retour aux articles VTT : Entretien

|

Les derniers articles

Changer un plateau Cinch

Changer un plateau Cinch

le 22/08/2016 - Commentaire

Pub

Dernières news

Sélection de sorties en montagne

Sélection de sorties en montagne

// 23/10/2017 //

European Outdoor Film Tour 17/18

European Outdoor Film Tour 17/18

// 15/09/2017 //

Nouveautés Cube 2018

Nouveautés Cube 2018

// 30/08/2017 //

Nouvel itinéraire VTT à La Grave

Nouvel itinéraire VTT à La Grave

// 28/08/2017 //

La Mavic Trans-Provence en vidéo

La Mavic Trans-Provence en vidéo

// 30/06/2017 //

Velopolis festival Grenoble

Velopolis festival Grenoble

// 03/05/2017 //

Pub