VTT Attitude.net
VTT Attitude.net > Articles > Évènements > Offroad Enduro Cassis

Offroad Enduro Cassis

Cassis // 16 mars 2013 // par laurent

Bien motivés pour rouler en quantité et en qualité cette année, il fallait commencer notre saison tôt et notre choix s’est porté sur l’Offroad Enduro du Cassis, un rallye enduro VTT sur la journée du 16 mars. Une journée certes, mais une journée intense avec une volonté affichée par les organisateurs de rendre la course plus physique que les années précédentes en passant le dénivellé de 1200m à 1400m. L’inscription coûte une petite trentaine d’euros mais il faut s'y prendre à l’avance, les 300 places partent comme des petits pains.

Vendredi 17h30, les chaînes sont bien huilées, les bikes sont chargées dans la voiture, notre check-list semble complète, direction Cassis... enfin plutôt une zone industrielle voisine où on a réservé un hôtel pas cher. Une nuit avec les vélos dans la chambre et un petit déjeuner plus tard, on récupère nos dossards. Une formalité qui ne nous prend que quelques secondes et nous nous mettons sur la route du premier pointage. Un premier pointage pas forcément bien indiqué puisque nous ne sommes pas les seuls à faire un petit détour … une bénévole nous ayant assuré qu’il fallait tourner à droite … enfin rassurez vous, on y est arrivés.

Une vue et un temps pas désagréable sur les premières liaisons bien roulantes.Départ de la spéciale 1

S1 : La caillasse ça pique

Ca y est, enfin, on y est, le cœur bat à toute allure (un peu comme celui de papy quand il a plus de piles dans son pacemaker), plus que 20 secondes avant le départ, plus que 5, c’est parti ! Les premiers tours de roues s’enchainent dans un pierrier bien glissant (eh oui Cassis oblige). où la sensation d'avoir crevé de l'arrière est omniprésente. Ce début de spéciale est délicat, car le single ne permet pas de garder un rythme constant. On entre ensuite dans une partie en sous-bois où les pierres sont beaucoup moins pressantes, le single devient dès lors un peu plus rapide, et plus intéressant techniquement. Les virages relevés s’enchaînent de plus en vite, au travers des arbres qui eux sont de plus en plus proche… aie c’est la faute, mon épaule gauche percute un malheureux tronc d’arbre qui se situait en sortie de courbe, ce ne sera que la première des 3 chutes de cette spéciale. La suite de ce single continuera dans ce sous-bois avec quelques mini coups de cul histoire de bien casser le rythme. Cette spéciale sera la plus longue de l'enduro, avec environ 9 min au chrono pour nous.

S2 : Broooaaaapppp !

Nous arrivons tout juste à l'heure au départ de la 2, le temps de boire un verre d'eau et de changer de casque et il faut s'aligner au départ. Pour la prochaine liaison, on zappera les photos souvenir pendant la montée ... même si c'était joli avec la mer en fond ! Après s'être pris quelques cartouches sur la spéciale 1, on revoit l’optimisme à la baisse. C’est parti, ça commence bien et ça va vite … et je sors bien bien large dans la première épingle (pas grand monde ne l’a vu venir à en croire les traces). Puis les virages bien appuyés s’enfilent comme des perles, poignée dans le coin, le single est beau et beaucoup moins piégeux que le premier.

S3 : Barre à mine

C’est avec un peu de fatigue que je m’élance du haut de cette spéciale avec une magnifique vue sur la méditerranée,  ça commence par un franchissement  de grosses dalles sur un faux plat descendant, les quelques mètres suivant sont impressionnants, il faut descendre de grosses marches assez raides, où la moindre chute peut faire mal. La suite se déroule sur du sec, avec de belles courbes, de belles trajectoires à négocier, un vrai régal, les sensations sont au rendez-vous !

Départ de la spéciale 3 et vue sur la méditerrannée.Et en plus, y'avait même du saucisson et des bières (payantes hein) à l'arrivée.

S4 : Dré dans l’pentu

La spéciale 4 démarre sur le plat et très vite il faut franchir des marches rocailleuses, de petits dévers et des racines sur un single très étroit à flanc de rochers. Avec les crampes et la fatigue, ce passage n'est pas évident. On enchaîne sur un petit single en pente douce très ludique où il faudrait relancer mais là, c'est plus possible ! La spéciale se termine sur la base d'arrivée après une partie raide, ultra sèche à négocier tout en glisse, du bonheur en barre.

Au final

Compte tenu de notre forme physique de départ, et de notre entraînement bien limité par un hiver rigoureux, cette boucle de plus de 1400m de D+ et 40km a été éprouvante. Les temps imposés pour les liaisons ne sont pas prévus pour faire du tourisme dans la région et il faut monter à bon rythme pour être à l'heure de son départ.

Vous l'avez compris, on a pris cher mais cet enduro, on l'a vraiment kiffé. Du début à la fin, il n'y a rien à jeter dans les singles que l'on a roulé et la spéciale 2 a même un goût prononcé de reviens-y. L'ambiance était chouette et plutôt détendue avec les gens qui partaient devant et derrière nous. Alors que les singles des Alpes sont boueux voir enneigés, rouler dans la caillasse et la poussière sudiste en ce mois de mars a bien fait plaisir, on y reviendra !

Et puisque c'était avant tout une course, voilà quand même les résultats.

1/ Yann Quéré
2/ Yannick Sénéchal
3/ Maurin Trocello
4/ Benoît Dekeyser
5/ Thibault Viala

1/ Hanna Israel
2/ Morgane Such
3/ Clarisse Froger

 

Back retour aux articles VTT : Évènements

|

Les derniers articles

Enduro du Beaufortain

Enduro du Beaufortain

le 19/06/2016 - Commentaire

Festibike du Taillefer II

Festibike du Taillefer II

le 26/09/2015 - 1 Commentaire

Pub

Dernières news

Velopolis festival Grenoble

Velopolis festival Grenoble

// 03/05/2017 //

Quarq ShockWiz en location

Quarq ShockWiz en location

// 26/04/2017 //

Lost in the Swell de retour

Lost in the Swell de retour

// 20/04/2017 //

Journée Népal Avec Tito Tomasi

Journée Népal Avec Tito Tomasi

// 05/12/2016 //

Idées cadeaux Noël 2016

Idées cadeaux Noël 2016

// 24/11/2016 //

Enduro Series 2016

Enduro Series 2016

// 21/11/2016 //

Pub