VTT Attitude.net
VTT Attitude.net > Articles > Interviews > Aventuriers du fat #2 Lost in the swell

Aventuriers du fat #2 Lost in the swell

Publié le 19/05/2016 // par Bart

Suite de notre série sur les aventuriers du fat, après Solidream on retrouve les Bretons de Lost in the Swell : Ronan, Aurel et Ewen. Des sérials surfeurs épris d’aventure qui ne font pas comme tout le monde et qui partagent leurs aventures à travers leurs films et leur web-série.

Précédemment dans Lost in the Swell: Survivre pour surfer aux îles Usions avec Clara et Morgane, un python et des Varans dans la saison 0. Des plages de Bretagne aux îles Salomon à bord de leur trimaran éco-conçu dans les saisons 1&2.

Dans la saison 3 les Bretons se mettent au VTT ! L’automne dernier, ils ont réalisé un trip original le long des plages de l'ouest de la France de Soulac à Hossegor, au guidon de leurs fatbikes à la recherche de belles vagues. Comme toujours ils sont fidèles à leur principes : une bonne aventure à la sueur de leur front avec le moins de moyens motorisés et aussi du matos éco-conçu. On retrouve donc les fatbikes bambou et lin de chez In’bô ainsi que des planches de surf de chez NoTox (lin, liège, mousse recyclée et résine bio-sourcée) tout ça c’est made in France. Un trip qui préfigure une nouvelle « grande » aventure. Entretien avec Ronan avant leur départ en juillet 2016 !

Les vélos c’est pour explorer les vagues de plage pour votre prochain voyage le long des côtes Africaines, vous en aviez marre d’être uniquement sur l’eau ?

Je ne dirais pas qu'on en avait "marre", parce que... ça nous manque, beaucoup! Mais on avait envie de changer de moyen de transport, de destination, de ne pas aller dans des atolls, mais plutôt sur des plages, d'où l'envie d’être devant les vagues et pas derrière. Ensuite on est tombé sur des images de fatbike dans la neige! Et on s'est dit que ça avait l'air fun... non?

Etre les pieds sur terre ça vous permet d’avoir plus de contact avec les gens sur place ? C’est aussi ça que vous recherchez ? Ou c’est uniquement pour mieux repérer vos spots de vagues ?

C'est surtout s'adapter au terrain... Et les locaux le sont depuis toujours : aux îles Salomon, sans bateau, tu ne peux pas te déplacer, et rencontrer des gens: il faut d'abord aller en pirogue, puis se déplacer sur leurs petites iles de corail! Dans le cas de notre futur destination (Afrique de l'Ouest, on en dit pas plus pour l’instant!), en bateau, on aurait rien vu (ni pu débarquer!), donc oui on espère rencontrer et échanger avec un max de gens... Mais la destination est vraiiiiiment wild: Il y a des portions, on risque d’être tout seul, en pleine jungle!

Lost in the swell et leurs fatbikes In'bo en bamboo

Votre choix de destination sans la dévoiler en trois mots ?

"Safe" en terme politique, "wild as fuck" nature luxuriante et "unknow" c’est à dire inconnu des surfeurs et de la plupart des gens, dont nous.

Vous avez emprunté leur vélos à Solidream (voir Les aventuriers du fatbike #1), on imagine bien que le choix des fatbikes c’est avant tout pour rouler sur le sable, comment vous est venue l’idée ? Ça marche bien ou y’a quand même des moments galère ?

Oui nous les louons à Solidream: qu'on a enfin rencontré physiquement, il y a quelques semaines à Biarritz pour une projection commune, trop cool! La suggestion première vient de mon frère, un vrai "biker" qui fait beaucoup de VTT (même si ça doit s’appeler autrement tellement son vélo est tuning!), ensuite on a emprunté un fatbike à "Breizh Bike" (shop de Brest), pour tester sur la plage: c'était dingue! Bon c'est une plage artificielle, au fond de la rade de Brest... Une fois arrivé dans l'énorme "bac à sable" de l'Aquitaine, on a moins rigolé...

Il faut un peu de technique lors des passages très mous (que l’on n’avait pas!) et en plus il faut un cardio de malade: tu t’arrêtes, tu repars pas! En plus avec nos remorques, souvent remplies d'eau, c'est plus de 70kg à transporter chacun (ouais, on fait pas dans le léger, nous!), on en a vraiiiiiment chier!!! Mais on espère avoir appris de nos erreurs: on aura (normalement) des remorques moins chargées, plus de réserve d'eau SUR le vélo (6l chacun), et surtout on est passé de 3.8'' à 4.6'' sur les pneus, et, et, Antoine, notre biker/métalleux est en train de nous re-modifier les fourches des remorques: on a des roues basse pression, tubeless, spécial sable qui sont deux fois et demi plus large! On s’enfonçait comme des charrues avec le chargement dans le sable trop mou.

Lost in the swell, surftrip en fatbike le long des côtes d'Aquitaine

Dans votre trip test le long des côtes atlantiques, vous tiriez 70 – 80 kg en comptant le poids des vélos? ça parait lourd, vous avez fait quelques ajustements niveau matos ?

Oui et non: oui car on essaye de gagner du poids partout (Ewen veux même partir qu'avec un seul frein!). On gagne naturellement sur certaines choses : pas de combinaisons, moins de vêtements chauds. Mais on part trois mois au lieu de trois semaines!! L’autre truc c’est que moi (Ronan), je n’arrive pas à me séparer de mon matos photos et vidéo... J'ai beau avoir une remorque plus grande et plus large, je la remplie de matos: deux boitiers, trois objectifs (seulement!!), caisson étanche, drone, panneaux solaire, batteries, chargeurs, disque dur, trépied vidéo et j'en passe... C'est Ewen et Aurel qui portent mon caleçon et mes deux t-shirts, je n’ai pas la place dans ma remorque pour ces choses-là!!! En fait tout ce qu'on gagne en poids, sera surement remplacé par de l'eau et de la nourriture qu'on devra prendre en plus à un moment ou à un autre...

Lost in the swell en Aquitaine

Un peu d’entrainement cet hiver ??

Ewen et Aurel, oui, comme d'hab! De toute façon ce sont de bons sportifs, ils ne peuvent pas s'en empêcher ! Moi par contre, gros fiasco, trop de boulot, manque de motivation… et là je viens de m'ouvrir le pied : 2 semaines au lit!!! Ils seront tellement en forme, qu'ils me porteront. Et puis je n’ai pas à surfer, en plus des 6 heures de vélo par jours!

Le meilleur tour (de magie) de W1W1 Potter ?

Haha, je ne sais pas, ne pas prendre ou perdre un kilo de sa vie? Alors que moi je perds entre 10-12 kilos par trip!?

Deux choses que vous avez retenues de vos précédents trips ?

Rien ne va se passer comme prévu... et on va en chier! (mais on va se marrer quand mème!)

Lost in the swell en Aquitaine

Si vous voulez aider Lost in the Swell dans leur préparation avant leur départ dans un mois et demi c'est maintenant, tout de suite, via votre financement participatif. Les garçons doivent boucler leur budget avec quelques dépenses indispensables comme un téléphone satellite par exemple…

 

Back retour aux articles VTT : Interviews

|

Les derniers articles

Mais qui sont les Da U ?

Mais qui sont les Da U ?

le 03/02/2011 - Commentaire

Pub

Dernières news

Velopolis festival Grenoble

Velopolis festival Grenoble

// 03/05/2017 //

Quarq ShockWiz en location

Quarq ShockWiz en location

// 26/04/2017 //

Lost in the Swell de retour

Lost in the Swell de retour

// 20/04/2017 //

Journée Népal Avec Tito Tomasi

Journée Népal Avec Tito Tomasi

// 05/12/2016 //

Idées cadeaux Noël 2016

Idées cadeaux Noël 2016

// 24/11/2016 //

Enduro Series 2016

Enduro Series 2016

// 21/11/2016 //

Pub