VTT Attitude.net
VTT Attitude.net > Articles > Matériel > Le VTT endurigide, c'est quoi ?

Le VTT endurigide, c'est quoi ?

Publié le 04/04/2016 // par boris_the_blade

Il y a quelques temps, je considérais l'endurigide comme un vélo de puriste, de hipster ou de débutant, un truc que je regardais du coin de l'oeil mais qui ne m'attirai pas vraiment. Alors que je devais attendre mon nouveau bike pendant cet hiver trop clément, je suis passé du côté obscur en me montant un vélo semi-rigide. Bref, je roule en endurigide.

Dis papa, c'est quoi un endurigide?

Comme son nom l'indique presque, un endurigide est un vélo taillé pour l’enduro mais dépourvu de suspension arrière donc semi-rigide (ou hardtail). Il conserve sinon les principaux ingrédients qui font un enduro, à savoir une grosse fourche (150/160mm de débattement), un angle de chasse bien ouvert, des gros freins, ça envoie du gros quoi!

Les cadres sont généralement en acier, un matériau plus lourd que l’alu certes, mais plus confortable car plus “élastique”. L'alu supporte mal les déformations et il est nécessaire de dimensionner généreusement les tubes pour ne pas qu'ils se déforment sous la contrainte. Il en résulte un vélo plus rigide qui sera moins confortable (on parle ici de hardtail uniquement). Les modèles hauts de gamme peuvent utiliser du titane, un métal qui offre également une bonne élasticité pour un poids bien inférieur, mais qui fera mal à votre compte en banque.

Quelques grandeurs caractéristiques des matériaux (à titre indicatif)

Matière Limite élasticité (Re) Densité
Aluminium 90 à 440 MPa 2700 kg/m3
Acier 700 à 1450 MPa 8700 kg/m3
Titane 1200 MPa 4500 kg/m3
Carbone 2500 MPa 1700 kg/m3

Au delà de la limite d'élasticité, la déformation du matériau n'est plus réversible et votre vélo est mort. Il faut donc jouer avec la taille des tubes pour répartir les contraintes et ne pas atteindre cette valeur.

Source Wikipédia

Le concept d’avoir un vélo semi-rigide joueur, taillé pour envoyer, existe depuis toujours mais l’apparition du terme endurigide est plutôt récente (disons une dizaine d’années) et correspond au développement global de la pratique enduro. De nombreux modèles sont présents sur ce secteur (et de plus en plus ces dernières années) chez des marques généralistes comme Mondraker, Kona ou Commencal mais aussi chez des marques spécialisées dans ce créneau comme Production Privée, Chromag ou Sobre (born in Beaujolais). Toutes ces marques créent une belle dynamique autour de leurs produits et on voit régulièrement passer de belles vidéos qui donnent vraiment envie de souder au guidon d’un de ces bikes comme ici avec Chromag.

L’endurigide pourquoi ? Pour qui ?

On peut trouver moults avantages à ces vélos, le premier étant un prix forcément moins élevé que celui d’un homologue tout-suspendu. La marque Commencal met beaucoup en avant son enduririge, le Meta HT, avec un argument de vente sans équivoque : A prix égal, il vaut mieux un bon vélo avec seulement une suspension à l’avant, qu’un mauvais tout suspendu. C’est dit ! La question du budget ne se vérifie pourtant pas dans 100% des cas. Nous sommes tous des passionnés de beau matériel et en se faisant plaisir sur le montage d’un bike, on peut vite atteindre des budgets déraisonnables, même sans suspension arrière !

Rouler en endurigide, c’est revenir à l’essence du VTT et rouler sur un vélo simple (les plus hipsters d’entre nous dirons épuré, les plus jeunes SWAG), c’est aussi un vrai challenge d’essayer de suivre les potes avec un semi-rigide! Il faut bien aligner les trajectoires. En effet, on a tendance à oublier combien les suspensions arrières sont efficaces et pardonnent les erreurs. L’endurigide saura vous rappeler la réalité du terrain : un excellent entraînement au pilotage!

L’absence de suspension arrière est aussi un gage de fiabilité et de coût d’entretien inférieur à celui d’un tout-suspendu.

Production Privéé Shan 27.5

Interview Sobre Bikes

Afin de vous proposer un tour d'horizon le plus complet possible sur le VTT endurigide, nous avons choisi de poser quelques questions aux créateurs de la marque française Sobre Bikes, particulièrement bien placés pour nous parler de ce type de vélos.

Pour vous, l'endurigide a-t-il toujours été une évidence ?

Oui cela depuis le début de l'existence de SOBRE ; dès 2009 le Off, premier modèle endurigide de la gamme en 26 pouces, est apparu au catalogue. A l'époque, mis à part quelques marques anglaises, il n'y avait pas grand chose en marque Française. Ce type de vélo représente une bonne synthèse du vélo plaisir, à savoir de bonnes aptitudes au pédalage et une géométrie prévue pour se faire plaisir en descente. Et sur ce type de vélo la notion de pilotage prends tout son sens.

Le créneau de SOBRE n'a jamais été la compétition tête dans le guidon, voilà aussi pourquoi tout naturellement nous avons été séduits par ce type d'engin. L'endurigide a aussi l'avantage de pouvoir permettre de réaliser des montages accessibles financièrement, les cadres étant bien moins chers que leurs homologues TS. Le boom de l'enduro, que ce soit au niveau pro ou amateur, montre encore une fois que le plaisir de pilotage et les sensations sont de plus recherchées par les pratiquants. Et cela concerne toutes les classes d'âge.

Quel est le placement de Sobre Bikes sur le marché de l'endurigide aujourd"hui ?

Il y a dans la gamme actuelle deux cadres "endurigide", le Cash et l'Upgrade . L'un est en 27.5, l'autre en 29. Ceci montre bien que c'est toujours une priorité aujourd'hui et que le développement sur ce créneau continue. Pour l'instant la priorité n'est pas donnée à un format de roues, il y a certes moins de vélos de ce type en 29 mais la répartition des ventes est équitable avec le 27.5.

Je pense par contre que le B+ va apporter un nouveau regain pour ce type de vélo avec des possibilités encore accrues sur les terrains cassants. Bien entendu SOBRE travaille sur le sujet. Sur des "petits budgets" la question du choix d'un endurigide face à un TS a vraiment de plus en plus de sens.

Le Sobre Cash 2016, un endurigide acier born in Beaujolais

L'ensemble de la gamme Sobre Bikes est fabriquée en acier, quels sont les avantages et les inconvénients de ce matériau ?

Pour être franc je n'ai jamais trouvé de défaut à l'acier sur le créneau du hardtail ; bien entendu il m'est difficile d'être objectif car je suis vraiment fan de ce matériau. Il n'a jamais été dépassé par l'alu, ce dernier a toute sa place sur les TS mais n'a pas, et n'aura jamais, les qualités nécessaires pour un semi rigide. On oublie trop souvent que l'acier est le plus solide et le plus rigide des métaux utilisés dans la fabrication des cadres - par rapport à l'alu et au titane - (Je parle ici des spécificités physiques du matériau). Ceci offre une grande palette de choix au niveau des tubes, épaisseurs et sections, pour réaliser et cibler le comportement d'un cadre.

L'alu a le gros défaut de ne pas résister à la fatigue ; pour qu'un cadre dure dans le temps il est nécessaire de le rendre rigide afin de limiter la flexion et de préserver sa durée de vie. D'où les gros tubes sur les structures alus. A l'époque on a mis en avant le fait que les cadres étaient plus rigides et plus légers. Aujourd'hui le discours a bien changé, de nombreuses marques et pratiquants ont compris que la recherche ultime de la rigidité n'était pas forcément un bien dans le VTT en semi rigide. Alors il y a bien sûr la question du poids souvent mise en avant ; là aussi soyons objectif et n'oublions pas qu'à pratique et budget équivalents, la différence est de l'ordre de 400 à 500 g avec un alu. Et que cette différence ne se ressent pas au pédalage de par le comportement différent de l'acier. (On évoque aussi la corrosion possible de l'acier ; ceci est vrai mais SOBRE a fait le choix d'un traitement par cataphorèse - comme dans l'automobile - pour prévenir de cela )

L'autre point fort de l'acier est aussi l'offre très importante offerte aux constructeurs en terme de choix de tubes. Il est ainsi possible de typer le comportement d'un cadre selon la pratique visée en maintenant un bon rapport qualité prix. Ceci n'est pas possible avec l'alu comme je l'ai évoqué et encore moins avec le titane dont le prix est prohibitif par rapport à l'acier. Je ne parle pas du carbone qui n'est pas adapté aux petits fabricants. Le coût des moules est difficilement supportable pour une petite entité lorsqu'il s'agit de développer un cadre ; voilà pourquoi de nombreuses marques achètent des cadres sur catalogue avec un stickage et une déco personnalisés. De mon point de vue de constructeur et de pratiquant passionné cela n'est pas envisageable chez SOBRE , un cadre n'est pas qu'un matériau , c'est aussi une géométrie.

Mon endurigide

Ah ça change des magazines hein !? Des gros nénés, des gro... Des roues de 26”, une transmission 9 vitesses, pas de tige de selle télescopique et j’en passe. Comme je le disais, ce bike est pour moi un vélo de transition en attendant mon tout-suspendu et il était impératif que le budget reste contenu. Cadre d’occasion, un maximum de pièces récupérées dans mon garage et ceux des potes, et hop #VaRouler même si on est loin d'un montage propre.

Pour la transmission, si j'utilise un dérailleur 9 vitesses, j'ai fait le choix du monoplateau qui est à mon avis le meilleur choix pour une transmission enduro. Ci dessous le détail des pièces utilisées pour les plus curieux d'entre vous.

Cadre SUNN Tzar taille L 2011
Fourche FOX 32 Talas RLC 2006
Freins Shimano Deore 180 / 180 2014
Roues Commencal 2011
Pédalier Truvativ Firex Pro 2006
Pédales Shimano XT
Couronne MSC Narrow Wide 32T
Dérailleur et shifter SRAM X7 9V 2006
Tige de selle MSC 31.6
Selle Fizik Gobi titane
Cintre Kona 2011
Potence Truvativ Holzfeller 2006
Grips Draille Bike grips

Mon montage endurigide acier sur la base d'un Sunn Tzar

Même avec ce montage du ghetto sur une base de cadre “ancien” (et une fourche trop basse qui ferme l'angle de chasse), le vélo distille de vraies bonnes sensations, le plaisir de pilotage est vraiment au rendez-vous. Beaucoup plus court qu’un tout suspendu, il est très vif sur les changements d’angle et c’est agréable dans le sinueux. En revanche, dès que le terrain est défoncé, le bike devient très physique si l’on veut garder de la vitesse. Il impose aussi un choix de trajectoire propre car le moindre écart vous rappelle à l’ordre, la lecture de terrain prend alors tout son sens.

Alors ?

Si vous êtes à la recherche de facilité, d’efficacité et de confort, passez votre chemin, ce n’est clairement pas un cadre rigide qu’il vous faut. En revanche, si vous chercher un vélo ludique pour un budget contenu, que vous voulez débuter sur de bonnes bases et que vous avez le goût du challenge, l’endurigide est fait pour vous. Personnellement, je me fais vraiment plaisir au guidon de ce bike et il a de bonnes chances de rester au garage plutôt que d’être vendu dès que j’aurai mon nouvel enduro (comme cela était prévu au départ). Ce sera un bon mulet pour l’hiver prochain ou pour initier un pote au vélo de montagne. Cette article sera enrichi des améliorations qui seront apportées au vélo au cours de la saison, affaire à suivre !

Les commentaires sur cet article

Par Laurent65, le 2017-04-02

À savoir que à mes débuts en compétition de DH.On roulais avec des cadres aciers rigides et des fourches avec 50mm de débattement. Et cantilevers pour freins. Alors à bon école ceux qui ont roulé avec ça en descente. Et ça permet au moins de comprendre le VTT avant de laisser le matériel apporter son aide. Très bon concept lendurigide.

Par Brioche , le 2016-12-17

Salut, je viens apporté mon ressenti sur ces bike, je suis ancien descendeur et freerider, j'ai voulu revenir aux sources du mtb après des années en TS avec un kona five-0 et maintenant je ride sur un mondraker vantage r, depuis que du bonheur, un bike simple, super efficace dans toutes situations, ça grimpe, ça saute, ça descend fort, et quel sensations de pilotage !!! Je risque fort de ne plus revenir au TS

Par MARCUS, le 2016-07-26

Moi je roule en endurigide, commencal meta pour etre precis, et ce n'est que du bonheur........je fais tout avec XC, all mountain et enduro.....il m'a même accompagné a la randuro des 3 vallées dans les alpes 96 km de randuro pour ceux qui connaissent les 3 vallées et en toute honnêteté c'est un super compagnon.Mon fere lui a le model mais en tout suspendu j'ai donc pu comparer.C'est sur qu on fini la journée bien crevé mais on roule propre , precis, on sent le terrain les DH rouges restent accessibles.Donc de mon point de vue si vous chercher un bike a tout faire et plus chercher la sensation que la vitesse ou la compet ce genre de velos vous filera la banane !!

Par Florent, le 2016-04-06

Excellent article sur le vtt endurigide. Effectivement le niveau de difficulté pour faire de l'enduro doit être vachement élever. Je pense que ce type de vélo est fait pour s'entraîner avant de rouler en compet. Ou également de découvrir de nouvelles sensations et de sentir la réalité du terrain en descente. L'avantage de la suspension arrière c'est quelle corrige pas mal d'imperfections dans les descentes.

 

Back retour aux articles VTT : Matériel

|

Les derniers articles

5 bikes de DH de legende 2/2

5 bikes de DH de legende 2/2

le 07/05/2017 - 3 Commentaire

Acheter un VTT d'occasion

Acheter un VTT d'occasion

le 01/11/2016 - Commentaire

Pub

Dernières news

European Outdoor Film Tour 17/18

European Outdoor Film Tour 17/18

// 15/09/2017 //

Nouveautés Cube 2018

Nouveautés Cube 2018

// 30/08/2017 //

Nouvel itinéraire VTT à La Grave

Nouvel itinéraire VTT à La Grave

// 28/08/2017 //

La Mavic Trans-Provence en vidéo

La Mavic Trans-Provence en vidéo

// 30/06/2017 //

Velopolis festival Grenoble

Velopolis festival Grenoble

// 03/05/2017 //

Quarq ShockWiz en location

Quarq ShockWiz en location

// 26/04/2017 //

Pub