VTT Attitude.net
VTT Attitude.net > Articles > Matériel > Mon experience du plateau ovale

Mon experience du plateau ovale

Publié le 27/12/2016 // par Bart

Le pédalier ovale c'est comme le monstre du Loch Ness on en parle on oublie on en reparle, on remet ça de côté, et puis un jour on se dit que ça a quand même l’air bien.

Le principe

Il faut parler de mécanique et surtout de couple (et là on ne parle pas d’attraction réciproque…) le couple c’est l’effet bras de levier : lorsque les manivelles sont à l’horizontale la force exercée par les jambes est aussi maximale car le point d’application de la force de vos jambes (disons horizontale pour simplifier) est au plus loin par rapport à l’axe de rotation du pédalier. A l’inverse lorsque les manivelles sont à la verticale le point d’appui est juste au-dessus de l’axe du pédalier appuyer, et la force de vos jambes n'entraîne pas (ou peu) de rotation du pédalier.

Et pour vous embrouiller encore plus je vous dis que c’est l’inverse quand on pédale sur un vélo couché.

Bref le principal intérêt du pédalier ovale est d’avoir un plus grand développement (on parle du rapport des vitesses là) lorsque l'on est au point de force maximale. Et, inversement un développement plus petit lorsque nos jambes ont moins de force pour entraîner le pédalier.

Qui dit pédalier ovale dit monoplateau

Monter un pédalier ovale, c’est aussi pour moi l’occasion de passer en monoplateau. Après quelques erreurs je parviens enfin à trouver ce fameux plateau ovale compatible avec mon nouveau pédalier Shimano XT (attention pour le nouveau groupe de la marque un plateau XTR n’est pas forcément compatible avec le pédalier XT).

Qui dit monoplateau, dit choix du nombre de dent. Alors là pas facile et chacun a sa petite opinion. Si tous les vélos neufs sont globalement vendus avec des plateaux de 32, ça fait un peu mal aux cuisses dans les bonnes montées de chez nous. Mieux vaut alors descendre à 30 ou 28 selon votre terrain préféré, la taille de vos cuisses et de vos roues (voir notre article sur la conversion monoplateau).

Personnellement j’ai opté sur un 30 dent Narrow-Wide de chez One-Up avec environ 12% d’ovalisation le plateau est censé se comporter comme un équivalent 28-32.

On vous rappelle rapidement les avantages que présente le monoplateau :

  • Simplicité, poste de pilotage sobre qui permet notamment de rendre plus accessible la commande de tige de selle télescopique.
  • Gain de poids (hé oui on enlève un petit plateau, vis, un dérailleur avant, un shifter et un ensemble cable + gaine.
  • Permet l’ajout d’un anti déraillement simple.

Mais aussi ces inconvénients :

  • Gamme de vitesse réduite.
  • Les monoplateaux usinés alu ont tendance à s’user très vite.

Focus sur ONE UP COMPONENTS

One up est une compagnie Canadienne basé dans le beau spot de Squamish en Colombie Britanique à mi-chemin entre le North-Shore et Whistler. Formée par 3 anciens de chez Race Face, le boite mise sur ses composants usinés numériquement en alu de qualité. Depuis quelques années One Up propose une large gamme de produit pour transmission : plateaux, pignons, roue libre, anti-dérailleur… afin de transformer votre transmission d’origine et gagner en polyvalence, comme avec leur fameuse extension de cassette de 50 dents !

Sur le terrain : 3 jours de ride et c'est le drame

Premier tour de pédale, on s’attend toujours à un truc incroyable, mais pour être honnête je n’ai pas trouvé le changement si radical. On sent un peu l’ovalisation du plateau mais j’ai trouvé qu’on s’y faisait très rapidement. Par contre le passage de l’ovale au rond est beaucoup plus perturbant.

J’ai profité de trois belles journées de vtt avec Florent dans le Briançonnais pour mettre à profit ma nouvelle monture ovalisée. Nous avons roulé des chemins bien alpins et cassants. Sans se ménager mais sans pour autant bourriner ; avalant pas mal de dénivelé et de kilomètres. J’ai eu d’agréables sensations avec ce pédalier ovale, il semble faciliter le travail dans les montées et dans les relances donc plutôt satisfaisant de ce côté.

Paradoxalement, j’ai l’impression que ce bonus se traduit par un gain de puissance au pédalage mais du coup cela me semble parfois plus dure à emmener. Cette sensation s’est malheureusement traduite le dernier jour en une vrai et belle tendinite au genou (inflammation du tendon rotulien) qui m’a mis à pied pendant un mois cet été.

Petite reflexion

Trois jours de ride c’est un peu court pour se faire une idée. A la suite de ce mauvais épisode j’ai pour le moment préféré remonter mon double plateau, car il était nécessaire de bien mouliner pendant ma période de convalescence, et depuis j’ai gardé la même configuration. Difficile à dire si c’est l’ovalisation du plateau qui a causé cette tendinite. Dans ce sens j’ai eu pour ma part l’impression de finalement plus forcer lorsque le plateau offre plus de développement au pédalage, plutôt que de moins forcer lorsque le plateau est censé facilité le pédalage (offre moins de développement). Témoignage que j’ai également pu lire ailleurs, apparemment bien pédaler en ovale ça s’apprend.

Après coup le passage en monoplateau 30 dents n’était peut-être pas le bon choix pour le terrain alpin du Briançonnais. Les copains qui roulent en 27,5 et monoplateau utilise plutôt un modèle 28 dents plus facile à emmener. D’autant plus que ma cassette arrière est une 10 – 40, ce qui ne fait pas une super moulinette pour les grosses montées. Autre aspect ma petite paresse aux étirements n’ont pas dû jouer en ma faveur et a pu également pu contribuer à la tendinite.

Au final je pense que je redonnerais sa chance au montage monoplateau en ovale mais en connaissance de cause et plus attentif à mon ressenti de jambe et à la récupération après les sorties et notamment les étirements, par ce qu’un mois sans vtt c’est trop long !

Enregistrer

Enregistrer

Les commentaires sur cet article

Par Enneade38, le 2017-02-25

J'habite en montagne et ai moi aussi franchi le pas du monoplateau ovale: 28 dents Absolute Black, avec cassette en 11-42...et je suis conquis! Plage d'utilisation bien assez large pour moi (on ne va jamais très vite en montagne, ou alors c'est qu'on descend, et là, pas besoin de pédaler...), gain de poids de 400g environ, pédalage hyper confortable, et gain notable dans les montées et les franchissements en danseuse. Bref, LE choix sur mon endurigide 29, couplé à des manivelles longues (180mm) pour plus de facilité encore. Conclusion: je renvends mon tout mou, j'ai trouvé mon couteau-suisse du vtt grâce à ce montage!!!

 

Back retour aux articles VTT : Matériel

|

Les derniers articles

5 bikes de DH de legende 2/2

5 bikes de DH de legende 2/2

le 07/05/2017 - 2 Commentaire

Acheter un VTT d'occasion

Acheter un VTT d'occasion

le 01/11/2016 - Commentaire

Les enduros 2016

Les enduros 2016

le 08/02/2016 - 2 Commentaire

Pub

Dernières news

La Mavic Trans-Provence en vidéo

La Mavic Trans-Provence en vidéo

// 30/06/2017 //

Velopolis festival Grenoble

Velopolis festival Grenoble

// 03/05/2017 //

Quarq ShockWiz en location

Quarq ShockWiz en location

// 26/04/2017 //

Lost in the Swell de retour

Lost in the Swell de retour

// 20/04/2017 //

Journée Népal Avec Tito Tomasi

Journée Népal Avec Tito Tomasi

// 05/12/2016 //

Idées cadeaux Noël 2016

Idées cadeaux Noël 2016

// 24/11/2016 //

Pub