VTT Attitude.net
VTT Attitude.net > Articles > Matériel > Quelle pression dans vos pneus ?

Quelle pression dans vos pneus ?

Publié le 16/07/2019 // par boris_the_blade

C'est lors d'un week-end entre potes à Finale Ligure qu'est venue l'idée de cet article. La question "tu as mis combien toi derrière? et devant ?" est revenue sur le tapis tellement de fois … et les interminables sessions à se "tâter le pneu" au début de chaque descente, nous ont poussé à agir ! Voilà un article complet sur le sujet qui vous aidera, j'espère, à gonfler vos pneus en connaissance de cause.

La pression c’est quoi ?

La pression est une unité physique qui permet de quantifier une force (N) appliquée par un fluide par unité de surface (m²). Elle s’exprime dans le système international en pascals (Pa) mais dans le VTT, on la chiffre en bars ou en psi (pour pound square inch ou livre par pouce ...). Par abus de langage, on exprime parfois la pression en kg, car sur terre, une pression de 1 bar équivaut à une masse de 1 kg appliquée à une surface de 1 cm². Voilà, vous savez tout sur la pression, et je vous ai épargné jusqu’ici le jeu de mot bar + pression = bière ?! Ah merde, trop tard !

1 bar = 14,5 psi

La pression idéale, pourquoi ?

Comme en voiture ou en moto, les pneumatiques de votre vélo sont votre lien avec le sol. L’adhérence, le confort et toutes vos sensations de pilotage vont transiter par vos pneus dont le comportement est (en partie) déterminé par la pression de gonflage.

Un pneu trop gonflé va vous renvoyer dans les bras les moindres irrégularités du terrain et générer de l’inconfort. Il perd également en surface de contact et va rebondir sur chaque obstacle, vous faisant perdre de l’adhérence. Le pneu sous gonflé sera plus confortable pour autant que vous fassiez une croix sur la précision de pilotage et le rendement. A trop basse pression, vous multipliez aussi les risques de crevaison par pincement.

Quelle pression dans vos pneus VTT

Quelle pression dans vos pneus VTTQuelle pression dans vos pneus VTT

Quels facteurs entrent en jeu ?

De nombreux facteurs doivent être pris en considération pour choisir la bonne pression de gonflage. Vous avez la maîtrise de certains par le choix de votre matériel alors que d’autres sont relatifs aux conditions dans lesquelles vous évoluez. Petit tour d’horizon.

Le type de montage est un premier point à prendre en compte. Un montage avec chambre à air va avoir une fâcheuse tendance à "pincer" en cas de gros choc. La fine chambre se retrouve poinçonnée entre la jante et le terrain (alors que le pneu ne bronche pas). On préconise une pression de gonflage supérieure (de l’ordre + 0,5 bars) en montage chambre à air (tubetype en anglais) pour éviter ce risque. Mais le meilleur conseil que l’on puisse vous donner est de passer à un montage tubeless pour gagner (beaucoup) en fiabilité et en adhérence. La plupart des jantes sont compatibles avec des kits de conversion tubeless peu coûteux et faciles à installer.

Le second point est le pneumatique en lui-même et ces 3 paramètres : sa carcasse, son diamètre, sa section. Plus la carcasse est rigide et moins vous aurez besoin de gonfler votre pneu. Vous gagner ainsi en adhérence sans perdre en fiabilité. La contrepartie est que la carcasse DH, bien qu’à l’épreuve des balles, ne va pas arranger le poids de votre vélo et il va falloir la tirer … Mais d’après ma propre expérience, c’est un mauvais calcul de vouloir gagner 100 g sur un pneu pour se retrouver arrêté, pneu à plat après 500m de spéciale. 
Pour vous faire une idée, avec ses pneus Schwalbe en carcasse Super Gravity (dédiés à la DH), Greg Callaghan roule en EWS à des pressions relativement basses de 1,5 (Av) et 1,6 (Arr). Pour vous faire une idée plus précise des carcasses disponibles sur le marché, consultez notre guide des pneus VTT.
Ma petite règle perso est de ne jamais monter un pneu affichant moins de 900g sur la balance. A vous de trouver le bon compromis. Avec l’augmentation du diamètre des roues (26”, 27,5” et maintenant 29”), la surface de contact avec le sol est augmentée, vous pouvez en conséquence diminuer la pression de gonflage (à moins que vous n’ayez pris de l’embonpoint entre temps). Le raisonnement est le même pour la section. A poids égal, il faudra gonfler d’avantage un pneu étroit qu’un pneu large pour avoir une résistance équivalente.

La largeur de jante joue aussi un rôle (même si on commence à chipoter) dans la détermination de la pression idéale de gonflage. Plus la jante est large et plus elle va stabiliser le ballon du pneu latéralement, limitant les pincements et les mouvements latéraux.

Parmi les facteurs auxquels il faut s'adapter, le terrain est évidemment prépondérant, il faudra bien entendu surgonfler vos pneus pour rouler dans la caillasse. Sur un terrain totalement lisse, vous maximisez l’adhérence en dégonflant légèrement sans risquer de crevaison. L’idéal est de déterminer une plage de pression pour chaque roue et de commencer à rouler en terrain inconnu à votre pression maximale. Vous ajusterez au fil de la sortie si le terrain apparaît plus lisse que prévu.

Votre poids (et celui de votre matériel) est bien sûr un facteur important et pensez à le considérer quand vous parlez pression de pneus avec les copains, on ne fait pas tous le même poids. De la même façon, si vous partez chargé pour une grosse sortie à la journée ou du bikepacking, ne négligez pas le facteur poids. Pour exemple d'après le site Perpetual Disappoinment, Richie Rude (et ses 93 kg) roule autour des 2 bars à l'arrière alors qu'Isabeau Courdurier (et ses 50 kg) est aux alentours de 1,6 bars.

Le dernier point à prendre en compte est votre style de pilotage. Si vous vous savez agile et préçis sur vos trajectoires comme un rapace, léger sur vos appuis comme un chevreuil, il est bien évident que vous pouvez rouler moins gonflé que votre pote qui fonce droit dans les pierriers comme un gros sanglier !

Compte tenu de la répartition de votre poids sur le vélo, il faut, à monte de pneu égale, une pression de gonflage toujours supérieure à l’arrière.

Les inserts pneus

Qu’ils s’appellent Huck Norris, Cushcore, Mr Wolf Banger, … le rôle des inserts anti-crevaison est d’éviter le pincement de vos pneus tubeless en plaçant une mousse (plus ou moins dense) à l’intérieur du pneu. Moyennant 100 à 200g supplémentaires, vous bénéficiez d’une protection additionnelle pour rouler à basse pression en évitant tout risque de crevaison.

La bonne pression dans vos pneus VTTLa bonne pression dans vos pneus VTT

Beaucoup de pros en Enduro World Series utilisent ce système (parfois uniquement à l'arrière) pour 100% de fiabilité aux vitesses supersoniques qu'ils atteignent. A mon humble niveau, les crevaisons en tubeless sont très rares (pour peu que je roule avec le bon pneu à la bonne pression) et ne justifient pas ce système.

Comment la mesurer ?

C’est souvent là que le bas blesse … Mesurer la pression de ses pneus en les tâtant avec le pouce, ça ne marche pas car comme on l’a vu, la rigidité de la carcasse du pneu entre en jeu dans la sensation tactile que vous aurez. Pour mesurer la pression de manière correcte, il vous faut un manomètre, celui de votre pompe à pied peut faire le job mais il y a de fortes chances qu’il se soit dégradé dans le temps et n’indique plus la pression avec une grande précision. Pour faire le test, empruntez la pompe à pied d’un pote et comparez l’indication de pression avec la vôtre.

Pour une plus grande précision et une bonne répétabilité de vos mesures, on vous recommande d'investir dans un manomètre électronique. Outre la qualité de la mesure, un des avantages du manomètre électronique est de se glisser facilement dans votre sac à dos. Si vous avez un doute en pleine sortie ou si vous avez perdu de l’air après un appui de phacochère, il vous permet de savoir où vous en êtes.

Quelle pression dans vos pneus VTT

Quelle pression dans vos pneus VTTQuelle pression dans vos pneus VTT

Quelle pression dans vos pneus VTTQuelle pression dans vos pneus VTT

On a poussé le professionnalisme à comparer 3 pompes et 2 manomètres digitaux pour voir sur qui on pouvait compter. Globalement, pas de gros écarts de valeurs entre les 2 types de produits (de l'ordre de 0,1 bars max) mais une lecture qui est quand même beaucoup plus simple et répétable sur un écran que sur une aiguille située au niveau des pieds. 

Dans le lot, on a trouvé une pompe (pas toute jeune) dont le manomètre était récalcitrant : on gonfle le pneu à 2 bars puis on débranche et rebranche la pompe, il affiche alors 1,5 bars ; on pompe pour remonter l'aiguille à 2 bars ; si l'on mesure avec une autre pompe ou un manomètre digital, la pression est alors de 2,2 bars. A l'avenir, les pneus gonflés avec cette pompe, passeront systématiquement par la case manomètre digital. Pour info, le modèle Schwalbe Airmax Pro (en bleu sur les photos ci-dessus) se vend 16,90 € prix public, un budget des plus raisonnables.

Alors, à combien gonfler ?

Si vous avez bien lu et compris le sens de notre article, vous aurez compris qu’il n’est pas possible de vous donner une réponse simple à cette question. La pression idéale dépend de multiples facteurs et il est question de faire des compromis pour avoir l’adhérence maximale sans nuire au rendement et à la fiabilité. Avec cet article, vous avez toutes les cartes en main pour connaître votre pression de pneu idéale. Pour autant, avec ce teasing, on se doit de vous donner quelques points de repère.

  • Pilote (du dimanche) : Florent
  • Poids : 80 kg
  • Bike : Cube Stereo 150 C:68 TM 29"
  • Pratique : Enduro (60 %), vélo de montagne (30%), bikepark / navette (10%)
  • Jantes : Newmen Evolution SL A.30 29"
  • Pneus : Schwalbe Magic Mary 2,35” Super Gravity
  • Pression Av : 1,45 - 1,6 bars Pression Arr : 1,55 - 1,7 bars

Et si vous visez le podium des EWS, les pros dévoilent quelques éléments dans cette vidéo réalisée sur la manche de Val Di Frassa.

A défaut de vous donner LA pression de gonflage, on espère que cet article vous aura sensibilisé à tous les facteurs à prendre en compte pour adapter la pression de vos pneus à votre matériel et aux conditions dans lesquelles vous roulez. N’hésitez par à partager vos avis, vos infos dans les commentaires, juste là en dessous.

 

Back retour aux articles VTT : Matériel

|

Les derniers articles

Ma rentree en E-bike

Ma rentree en E-bike

le 23/09/2019 - Commentaire

Principe suspension VTT

Principe suspension VTT

le 06/12/2017 - Commentaire

5 bikes de DH de legende 2/2

5 bikes de DH de legende 2/2

le 07/05/2017 - 3 Commentaire

Pub

Dernières news

Championnat de France VTT DH

Championnat de France VTT DH

// 20/07/2019 //

Nouveau bike : Cube Stereo 150

Nouveau bike : Cube Stereo 150

// 03/03/2019 //

Bonne année 2019

Bonne année 2019

// 31/01/2019 //

Un vététiste abattu en Haute-Savoie

Un vététiste abattu en Haute-Savoie

// 15/10/2018 //

VTT dans le Dévoluy

VTT dans le Dévoluy

// 25/06/2018 //

EWS : point après 2 étapes

EWS : point après 2 étapes

// 11/04/2018 //

Pub