VTT Attitude.net
VTT Attitude.net > Articles > Matériel > Preparer un sejour VTT itinerant

Preparer un sejour VTT itinerant

Publié le 13/09/2019 // par boris_the_blade

Inspiré par les récits de Tito Tomasi et de Fred Horny, ainsi que par bon nombre de vidéos de voyageurs et autres aventuriers à VTT, l'idée d'un séjour itinérant me faisait de l'oeil depuis quelques temps. Après avoir assisté à une conférence sur le voyage à vélo (organisée par la MBF et la maison de la Montagne de Grenoble) en avril dernier, j'ai décidé qu'il était temps de foncer ! Choix de la destination et de l'itinéraire, logistique, matériel et nutrition, je vous détaille dans cet article toute la préparation.

Mon concept de l'itinérance

Pour une première fois en voyage à VTT, je ne voulais pas placer la barre trop haute niveau autonomie. La démarche est bien loin de ce qui se fait en bikepacking ou en BUL (bivouac ultra léger) ou encore de ce que réalisent les références de l’aventure à VTT. Mon idée est de parcourir une belle boucle typée enduro en montagne sur plusieurs jours et de profiter des gîtes et refuges pour se restaurer et dormir afin de n'embarquer que le minimum nécessaire sur le bike. En restant light, les montées ne seront pas plus physiques que de raison et les descentes, loin des pistes larges, resteront un pur plaisir.

Si l'expérience est réussie, je n'exclus pas de faire évoluer un peu ce concept en y ajoutant du bivouac, de l'autonomie alimentaire et pourquoi pas à terme du BUL. Mais allons-y par étapes.

Choix et préparation de l'itinéraire

A la recherche d'un parcours de montagne, praticable en septembre et offrant des singletracks et panoramas magnifiques, mon choix s'est orienté sur le Queyras dans les Hautes Alpes. Ce secteur est bien connu des amateurs de vélo à gros crampons puisqu'il est (quasiment) chaque année, le départ du Raid Vauban. La région regorge de singletracks à des altitudes souvent supérieures à 2000m mais la météo de septembre devrait nous permettre de les atteindre sans problème.

Le choix de la boucle a été largement guidé par le livre Les plus beaux raids VTT de France (aux éditions Glénat) que l'on m'a offert il y a quelques temps et que je vous recommande si vous vous intéressez à ce type de pratique.

Préparer un séjour VTT itinérantPréparer un séjour VTT itinérant

Préparer un séjour VTT itinérant

Sur la base de cartes IGN (version papier), j'ai ensuite établi le parcours en détail, cherché à repérer les zones où nous trouverons facilement à nous loger, les singletracks qui valaient la peine, ceux qui seraient trop escarpés, les pistes de montée trop raides, etc. Lors de cette étape, évaluez aussi, à la louche tout au moins, les parours de repli qui pourront vous sauver la mise en cas de météo difficile ou de casse matérielle. Pour se rassurer encore un peu sur le praticabilité des chemins, j'ai aussi passé un peu de temps sur les sites de partage de traces GPS où l'on trouve souvent des informations fraîches remontées par d'autres pilotes.

Dans un troisième temps, je me suis attelé à tracer notre parcours afin d'en générer un fichier GPX lisible sur mon GPS de guidon (Sigma Rox 11.0) comme sur mon smartphone. J'ai utilisé le logiciel Sigma Data Center qui propose une fonctionnalité assez efficace pour créer ses parcours (sur la base de fond de cartes Open Street Maps). En placant des points de passage à chaque intersection, le logiciel est capable de suivre automatiquement la très grande majorité des chemins. Il suffit de quelques minutes pour générer un fichier GPX conforme à celui que l'on avait déterminée sur la carte IGN.

Une fois sur le terrain, la trace affichée directement sur le GPS (au guidon) sera un sérieux gain de temps. En cas de doute à une intersection, le smartphone, avec le fond de carte, sera le juge de paix.

La logistique

La configuration de notre tracé, avec une étape du jour 2 assez proche du départ, nous a permis de gagner encore en confort en y déposant un sac dès notre arrivée dans le Queyras. Il permettra d’avoir accès, à mi-parcours, à une tenue propre, du matériel de rechange et des outils en cas de coup dur.

Sachez aussi que de nombreuses destinations touristiques (c’est le cas du Queyras pendant l’été) proposent un service de convoyage de vos bagages. C’est une solution à étudier pour rouler light la journée et retrouver tout son confort une fois arrivé à son hébergement le soir. Enfin, vous pouvez aussi prendre contact avec un taxi pour qu’il achemine vos bagages chaque jour. Si vous êtes nombreux à faire le trip et si les liaisons en voiture ne sont pas trop longues, cette solution peut en valoir la peine.

Les bikes

Nous nous lançons dans ce trip avec nos vélos d’enduro : un CUBE Stereo 150 TM 29” et un Sting 140 Race 27,5” pour Marion, ma compagne. Les bikes ont simplement été révisés avant de partir : contrôle des serrages, graissage des roulements, contrôle des plaquettes de freins, nettoyage et huilage de la chaîne … La seule petite adaptation pour moi concerne les pneus, je suis passé d’un train de Schwalbe carcasse SuperGravity en fin de vie à un train de Maxxis carcasse EXO. Un petit gain de poids mais une fiabilité qui sera suffisante pour le terrain roulant du Queyras.

La nourriture et l’hydratation

Compte tenu de notre mode d’hébergement, le seul repas que nous avons à gérer est celui du midi. Nous devons aussi gérer l’apport alimentaire tout au long de l’effort. Pour le midi nous comptons sur les boulangeries et autres refuges qui se trouvent sur notre route. Si tout ne se passe pas comme prévu, nous disposons d’un joker avec une barre de céréales hypercalorique pouvant faire office de repas. Pour le reste de la journée, nous avons prévu 2 barres de céréales par jour (1 sucrée et 1 salée) et un gel.

Préparer un séjour VTT itinérantPréparer un séjour VTT itinérant

Pour l’hydratation, nous partons avec 2L chacun, que nous remplirons dès que nécessaires quand nous croiserons un bassin ou une fontaine. Nous avons aussi des pastilles Micropur pour purifier l’eau si nous devons faire le plein directement dans un ruisseau.

Le matériel

Vous ne trouverez pas de grande surprise dans notre longue liste de matériel. Il y a de quoi se protéger du froid et de la pluie, s’hydrater et se restaurer, ramener des souvenirs de notre périple, assurer la maintenance du bike mais aussi de se changer le soir une fois au gîte. La liste de matériel s’inspire largement de ce que l’on avait listé dans Les indispensables à avoir dans votre sac à dos. Mais afin de rouler plusieurs jours, certains ajouts sont bien évidemment nécessaires.

Préparer un séjour VTT itinérant

On doit pour ce genre de trip, prévoir un minimum de maintenance entre les étapes. On va cumuler 140km et 6000m de D+ sans passer par l’atelier, la moindre des choses est de prévoir un bout de chiffon et une fiole de lubrifiant pour la chaîne. A faire chaque soir !

Bien sûr en itinérance VTT, il faut garder en tête que certains imprévus peuvent perturber voir écourter votre séjour. En premier lieu, ceux qui vont être liés à la météo en prévoyant des vêtements adaptés pour faire face aux conditions. Pour les aléas matériels, tous ne peuvent pas être anticipés, et si vous avez le malheur de casser une roue ou d’arracher une durite de frein, le recours à une aide extérieure ou un abandon seront inévitables.

Au moment de finaliser vos affaires, on vous conseille d'avoir recours à une checklist. Elle permet de ne rien oublier et surtout de se rassurer, une fois en bas de la liste, votre matériel est bel et bien prêt ! Voilà ci-dessous la checklist utilisée pour ces 4 jours dans le Queyras, quantités pour 2 personnes.

Item Nombre   Item Nombre
Outils et pièces   Alimentation / Santé
Chambre à air 27,5" 1   Barres céréales 8
Chambre à air 29" 1   Gels 4
Multitool 1   Gourde 2
Pompe 1   Poche à eau 2
Démonte pneus 1   Micropur 1
Dérive-chaîne 1   Kit pansements / médicaments 1
Huile 1   Crème solaire 1
Assortiement rilsans 1   Crème anti-friction 1
Couteau 1   Couverture de survie 1
Patte de dérailleur 1   Photo / vidéo
Câble de dérailleur 1   Appareil photo compact + batteries 1
Equipement VTT   Cartes SD 1
Veste pluie / froid 2   Gopro + batteries 1
Haut manche longue 2   Smartphone 2
Haut thermique 2   Divers
Lunettes soleil 2   GPS avec trace 1
Buffs 2   Argent liquide 1
Protections 2      
Rechange      
Sous-vetements 2      
Tee-shirt 2      
Sweat 2      
Tongs 2      
Pantalon / bas 2      
Chargeur USB et câbles 1      
Produit lentilles 1      
Trousse toilette 1      

Comment porter tout ça ?

Pour transporter tout ça, nous avons eu recours à du matériel classique, un peu de système D et un équipement dédié au voyage à vélo. On commence par le classique sac à dos qui semble indispensable pour ce genre de pratique. Nous avons utilisé les sacs que nous roulons toute la saison en enduro dont la contenance est d’environ 16 L : Cube Edge Trail pour moi (dorsale retirée pour gagner un peu de poids), Evoc FR Enduro Women pour Marion.

Préparer un séjour VTT itinérantPréparer un séjour VTT itinérant

Préparer un séjour VTT itinérant

Afin de soulager nos sacs à dos, nous avons chargé un peu les vélos de différentes façon. J’ai utilisé ma pochette de cadre Dakine Hotlaps Gripper qui contient chambre à air, multitool et démonte-pneus. Marion a strappé directement sa chambre à air 27,5” sur le cadre avec un scratch double-face. J’ai également roulé avec une gourde 65cl, insuffisante pour la journée mais qui permet de délester un peu la poche à eau et alléger le sac. Terriblement simple à mettre en oeuvre et peu coûteux, c’est une bonne astuce pour compléter notre guide pour rouler sans sac.

Et enfin, parce que nos affaires de rechange pour le soir rentraient difficilement dans nos “petits” sac à dos, nous avons opté pour une sacoche de cintre Vaude Trailfront. C’est un sac étanche et amovible qui s’installe très facilement sur le guidon et dont la contenance dépasse largement nos besoins. Lors de la conférence itinérance à VTT, Fred Horny avait partagé son feeling au sujet du chargement au niveau du guidon : "pour ne pas gêner le pilotage, il faut rester autour de 1kg", ce sera notre objectif. Au terme de notre trip, le Vaude Trailfront fera l'objet d'un test complet.

Quoi d'autre ?

Nous voilà fin prêts pour cette aventure dans le Queyras dont vous trouverez très vite un compte-rendu complet, avec des photos, avec des vidéos, avec des bonnes adresses, peut-être même avec des bonnes galères ... dans nos colonnes. En attendant, si vous avez des bons conseils ou des expériences de l'itinérance à VTT à partager, faîtes-le dans les commentaires ci-dessous !

 

Back retour aux articles VTT : Matériel

|

Les derniers articles

Ma rentree en E-bike

Ma rentree en E-bike

le 23/09/2019 - Commentaire

Principe suspension VTT

Principe suspension VTT

le 06/12/2017 - Commentaire

5 bikes de DH de legende 2/2

5 bikes de DH de legende 2/2

le 07/05/2017 - 3 Commentaire

Pub

Dernières news

Championnat de France VTT DH

Championnat de France VTT DH

// 20/07/2019 //

Nouveau bike : Cube Stereo 150

Nouveau bike : Cube Stereo 150

// 03/03/2019 //

Bonne année 2019

Bonne année 2019

// 31/01/2019 //

Un vététiste abattu en Haute-Savoie

Un vététiste abattu en Haute-Savoie

// 15/10/2018 //

VTT dans le Dévoluy

VTT dans le Dévoluy

// 25/06/2018 //

EWS : point après 2 étapes

EWS : point après 2 étapes

// 11/04/2018 //

Pub