VTT Attitude.net
VTT Attitude.net > Articles > Tests, essais > Test du GPS TwoNav Ultra

Test du GPS TwoNav Ultra

GPS // le 27 aout 2014 // par boris_the_blade

A la base, je n'étais pas convaincu à l'idée d'utiliser un GPS sur mes sorties enduro, je trouvais ça un peu trop geek pour moi. Etant déjà équipé d'un smartphone (comme tout le monde) capable de remplir en partie cette fonction, je ne voyais pas l'intérêt d'un outil dédié. Une fois en rade de batterie sur mon téléphone et perdu dans un topo inconnu … mon point de vue à vite évolué. Dans la foulée, l'occasion de tester le TwoNav Ultra de CompGPS s'est présentée et nous amène aujourd’hui à ce test.

CompeGPS est une marque espagnole spécialisée dans le GPS et la cartographie. Elle propose aussi bien des périphériques dédiés comme le TwoNav que des solutions logicielles de navigation et d’analyse pour PC / Mac et smartphone.

Le TwoNav Ultra est le plus petit, le plus robuste et le plus léger de la gamme CompeGPS si bien qu’il peut se porter au poignet comme une bonne grosse montre GPS (nous y reviendrons plus loin). Mais à la différence d’une simple montre, il permet d’afficher une cartographie ultra détaillée, la même que celle de votre bonne vieille carte IGN 1 : 25 000, sur son écran de 320 x 240 pixels. Un sérieux atout !

Spécifications

  • Dimensions: 51 x 73 x 23 mm
  • Poids: 98 g
  • Écran: Tactile transflectif (2”)
  • Résolution: 240 x 320 pixels
  • Certification: IP67
  • Puce GPS/GLONASS: ST Teseo II
  • Batterie: Li-Ion 1.300 mAh
  • Lecteur de carte MicroSD: Jusqu’à 32 GB
  • Technologie ANT+ pour connecter les périphériques compatibles (cardio-fréquencemètre, capteur de cadence, capteur de puissance, …)

Grâce à son indice de protection (IP) de 67, le TwoNav Ultra résiste aussi bien à tout type de poussières qu’à une immersion jusqu’à 1m et sera votre compagnon quelles que soient les conditions de votre sortie. L’écran tactile, s’il est petit, permet de naviguer facilement dans les menus, pour peut que l’on ne soit pas doté de 2 mains gauches.

Lorsque nous avons reçu le GPS, les menus nombreux et pas très attractifs ne nous ont pas franchement emballé. Mais CompeGPS est une marque dynamique qui prend en compte les avis de ses clients et suite à une mise à jour logicielle, l’interface a été bien revue pour devenir bien plus convaincante, plus fraîche aussi. Les menus sont toujours vastes mais la navigation a beaucoup progressé.

Pour la France, le TwoNav Ultra est livré avec les cartes suivantes : 1 France Topo (1:100.000), 5 France Topo Dalles (1:25.000), 1 de Module Track Manager, OSM Monde. Vous visualiserez un fond de carte Open Street Maps où que vous soyez dans le monde mais disposerez de la précision IGN 1:25.000 sur 5 dalles seulement. Il faudra acheter des extensions pour couvrir une zone plus grande.

Sur le terrain

Pour découvrir de nouveaux spots, le TwoNav Ultra est l’arme ultime. Récupérez une trace qui vous branche, chargez là via le câble USB et c’est parti. Le GPS accroche très rapidement dans la plupart des cas (100 fois plus vite que mon vieux téléphone en tout cas) et vous centre sur la carte IGN.

A partir de là, le TwoNav Ultra vous situe par rapport à la trace et vous donne un écart dès que vous approchez du départ. Une fois sur la bonne trace, une alarme sonore peut être paramétrée pour prévenir les écarts et vous ramener dans le droit chemin. Il est également possible de visualiser le profil de la sortie et de se situer sur celui-ci, savoir si la descente salvatrice arrive enfin !

Question autonomie, comptez entre 6 et 8h selon l’utilisation de l’écran. Ce n’est pas si énorme que ça, mais il ne faut pas oublier la taille compact de ce GPS et qu’on ne peut pas loger une batterie de bagnole dans 98g !

Avec son bracelet large et stable, le TwoNav Ultra se fait vite oublier au poignet dans les montée et au plat. Par contre, dès que la pente s’inverse, il devient insupportable, en tout cas pour notre pratique All Mountain / Enduro. Si la fixation au guidon doit être idéale pour la route, elle semble moins saine sur le VTT. Les vibrations sont omniprésentes, le GPS est secoué et on a franchement mal pour lui. Pour nos explorations, on a généralement porté le TwoNav Ultra au poignet dans les liaisons puis remisé dans une poche accessible pendant les descentes.

Sur mes spots habituels, le TwoNav Ultra m’a permis de logger mes parcours pour évaluer mes performances, voir si j’avais progressé dans telle ou telle portion et par extension … à découvrir Strava … mais on en parlera plus tard. Il donne aussi en direct des statistiques sur votre sortie comme la distance parcourue, le dénivelé cumulé, la vitesse moyenne, … toujours bien pratique pour se situer. C'est également un outil idéal pour partager une trace avec les copains comme nous l'avons fait pour tester les parcours enduro / all mountain d'Autrans.

De retour à la maison

L’intérêt du GPS est non seulement de découvrir de nouveaux spots sans se perdre mais aussi de pouvoir archiver, visualiser et partager ses traces. Pour visualiser vos exploits sur votre PC / Mac, CompeGPS propose le logiciel Land, un must du genre. Mais la qualité a un prix, 90€ la licence, avec 50% de réduction si vous l'achetez en même temps que votre GPS.

En plus d'offrir une connexion directe et simplifiée à votre TwoNav Ultra, Land permet de manipuler de nombreux formats de fichiers GPS, de nombreux types de cartes visualisables en 3D. Il donne également un accès facile à des bibliothèques de traces GPS en ligne.

Pour acquérir ce TwoNav Ultra, il faut débourser 399€, ajouter 45€ pour le logiciel Land sur PC (facultatif) et éventuellement investir dans de nouvelles cartes détaillées pour couvrir une zone plus grande. Cela représente un budget important mais il ne faut pas perdre de vue la puissance et le polyvalence de ce dispositif qui pourra vous accompagner en VTT bien sûr mais aussi en trail, randonnée, géocaching... ou même en voiture. Rien à voir avec les montres GPS qui ne permettent pas de visualiser de cartes ou avec un smartphone beaucoup moins robuste, moins endurant et équipé d'un GPS moins réactif.

Si vous êtes convaincu de l'utilité d'un appareil dédié, sachez en tout cas que ce TwoNav Ultra rempli parfaitement  son rôle. Son autonomie est correcte, sa taille minimaliste et ces nombreuses fonctionnalités bien appréciables.

Les avantages

  • Fond de carte IGN 1:25 000 très détaillé
  • Compact et léger
  • Ergonomie de la nouvelle version 3

Les inconvénients

  • Budget important

Les commentaires sur cet article

Par .Matt, le 2014-09-02

Très bon produit mais pas réellement étanche. Il prend l'eau lorsqu'il pleut, de l'eau s'infiltre. Depuis, je suis obligé de mettre un plastique dessus lorsqu'il pleut pour éviter ce phénomène. j'avais acheté cet appareil cher pensant qu'il serait fiable. Je ne suis pas convaincu par l'aspect étanche. Hormis ça c'est un super appareil et le logiciel LAND est très complet et extrêmement pratique.

 

Back retour aux articles VTT : Tests, essais

|

Les derniers articles

Zine GripP Enduro

Zine GripP Enduro

le 03/11/2017 - Commentaire

Veste Cube AM Stormjacket

Veste Cube AM Stormjacket

le 07/10/2017 - Commentaire

Test Orange Four RS

Test Orange Four RS

le 21/08/2017 - 2 Commentaire

Masque Cebe Hurricane L

Masque Cebe Hurricane L

le 11/08/2017 - Commentaire

Pub

Dernières news

Sélection de sorties en montagne

Sélection de sorties en montagne

// 23/10/2017 //

European Outdoor Film Tour 17/18

European Outdoor Film Tour 17/18

// 15/09/2017 //

Nouveautés Cube 2018

Nouveautés Cube 2018

// 30/08/2017 //

Nouvel itinéraire VTT à La Grave

Nouvel itinéraire VTT à La Grave

// 28/08/2017 //

La Mavic Trans-Provence en vidéo

La Mavic Trans-Provence en vidéo

// 30/06/2017 //

Velopolis festival Grenoble

Velopolis festival Grenoble

// 03/05/2017 //

Pub