VTT Attitude.net
VTT Attitude.net > Actualité > EWS #3 Valloire : victoire pour Graves et Moseley

EWS #3 Valloire : victoire pour Graves et Moseley

le 22 juin 2014 // par boris_the_blade

La station savoyarde de Valloire est bien connue des enduristes français puisqu'elle accueille des épreuves d'enduro depuis maintenant 10 ans. Avec un point culminant à 2300m d'altitude, Valloire offre un terrain typiquement alpin avec de la pente, de l'herbe, des singletracks étroits parsemés de quelques pierriers teigneux et quelques sous-bois sur le bas des spéciales.

Si Jared Graves faisait bien sûr parti des favoris, sa victoire n'a pas toujours était évidente, loin de là, au long de la course. Les rebondissements ont été nombreux, souvent du aux crevaisons sur le terrain montagneux de Valloire. Nicolas Lau, récent vainqueur de la manche #2 des EWS en Ecosse est le premier à s'élancer mais c'est François Bailly-Maître qui s'adjuge la première spéciale et prend les commandes.

François Bailly-Maître débute la journée fort mais est stoppé dans son élan par une crevaison.Pas mal le panorama à Valloire, hein ?

C'est à partir de là qu'une longue série de soucis mécaniques commence. Nicolas Lau ouvre le bal avec une crevaison en SP2 où il perd près de 3min, puis François Bailly-Maître (alors en tête) déraille sur la SP3. On retrouve alors Justin Leov (qui l'an dernier roulait en world cup de DH) en tête à l'issue de la journée de samedi. Le podium est complété par René Wildhaber, Jared Graves (chute SP2), Damien Oton et Cédric Gracia.

On repart le dimanche pour 3 nouveaux passages chronométrés. Comme sur toutes les Enduro Series à la française, les reconaissances ne sont autorisées qu'à pied la veille de la course. Les pilotes enchainent ensuite un passage de reconnaissance en vélo et 1 (ou 2) passage chronométré le jour de la course. Les journées sont donc longues avec pas moins de 10 000 m  de dénivelé à avaler sur le week-end.

Justin Leov perd tout espoir de victoire avec un souci mécanique dans la SP5 alors que la bagarre fait rage en tête. Le néo-zélandais remporte toutefois la SP6 pour finir en beauté. Nicolas Lau non plus ne peut plus espérer la victoire mais il remporte le scratch des spéciales 4 et 5. Aux avant-postes les franchies se déchainent et Damien Oton, Cédric Gracia et Yoann Barelli claquent des bons chronos.

Après 1h20 de chrono, c'est l'autralien Jared Graves qui s'impose sur le fil avec seulement 3s d'avance sur Damien Oton et 4 sur René Wildhaber. La course a été riche en rebondissements et le final des plus serrés. La suite lors de la prochaine étape les 12 et 13 juillet à La Thuile en Italie.

La victoire n'a pas été simple pour Jared Graves mais l'australien s'impose avec seulement 3s d'avance.

1/ Jared Graves
2/ Damien Oton
3/ René Wildhaber
4/ Cédric Gracia
5/ Yoann Barelli

Moins de suspense en revanche chez les filles puisque l'anglaise Tracy Moseley a pris les commandes de la course dès la première spéciale, elle remporte 5 chorno sur les 6 du week-end. En seconde position, Anne-Caroline Chausson, malade, n'a pas pu rouler à son meilleur niveau mais peut tout de même se consoler en signant le scratch dans la SP4 et en prenant la seconde place à Anneke Beerten le dimanche.

Anne-Caroline Chausson signe une belle remontée dimanche pour se classer seconde.Domination écrasante de Tracy Moseley chez les filles, au guidon de son Trek 29

1/ Tracy Moseley
2/ Anne-Caroline Chausson
3/ Anneke Beerten
4/ Isabeau Courdurier
5/ Cécilé Ravanel

D'avoir vu tout ce beau monde limer ses crampons sur les singletracks sauvages de Valloire nous a donné bien envie d'aller y faire un tour pendant l'été. La station affiche un excellent potentiel pour l'enduro, avec un gros dénivlé et un forfait très attractif à 13,8€.

Pub

Partenaires

pub