VTT Attitude.net
VTT Attitude.net > Articles > Entretien > Vidange Rock Shox Pike

Vidange Rock Shox Pike

Publié le 18/01/2018 // par boris_the_blade

Les suspensions de nos VTT sont de plus en plus fiables et perfectionnées. Pour fonctionner au maximum de leur potentiel et durablement dans le temps, elles ont besoin d'un entretien régulier. Je préfère confier les opérations complexes à un professionnel (vidange cartouche) mais je m'occupe de la vidange de l'huile de lubrification qui reste basique et nécessite peu d'outillage. Je vous présente ce tutoriel pour vidanger la fameuse Rock Shox Pike (ici un modèle RC Solo Air), la fourche la plus utilisée en enduro.

Pour cette opération basique de remplacement de l'huile de lubrification, la périodicité recommandée par Rock Shox pour la Pike est de 50 heures de fonctionnement. Bien entendu, ce n'est qu'une indication et les conditions (boue liquide, poussière) dans lesquelles vous roulez auront un impact sur ce temps. Vous n'êtes pas non plus obligés de vous arrêter en pleine sortie une fois les 50 heures atteintes, ce n'est qu'une indication.

La qualité de l'huile de lubrification est primordiale pour diminuer la friction et ainsi améliorer la sensibilité de la fourche. Au fil des sorties, les impuretés ont dégradé la qualité de l'huile, de faibles quantités ont également pu fuir. Il est donc temps de passer à l'action, de nettoyer tout ça et de faire le plein d'huile propre !

Les outils

  • Clés Allen de 3mm et 6mm
  • Crochet précision multi-usage
  • Maillet
  • Pompe haute pression
  • Seringue graduée
  • Huile pour suspension 0W-30
  • Graisse pour joints
  • Alcool isopropylique (facultatif)
  • Pied d'atelier (facultatif)

Lexique

Fourreaux : la partie basse de la fourche est constitué de 2 fourreaux liés en haut par un arceau, en bas par l'axe de la roue. Ce sont 2 tubes dans lesquels coulissent les plongeurs.

Plongeurs : les plongeurs et le té qui les relit forment la partie haute de la fourche. Ils contiennent les cartouches pneumatiques et hydrauliques de la fourche.

Joint SPI ou joint à lèvre : ce type de joint est destiné à assurer l'étanchéité entre deux pièces coulissantes comme les plongeurs et les fourreaux de la fourche dans notre cas. Il empêche l'huile contenue dans le fourreau de remonter le long du plongeur.

Pour aller plus loin sur le sujet, voir notre article sur le fonctionnement d'une suspension VTT.

Dépose de la fourche

Pour travailler proprement, on vous recommande chaudement de démonter votre fourche du vélo et de l'installer sur votre pied d'atelier. Quand on est à l'aise, on fait du meilleur boulot et ce sera l'occasion d'offrir un petit entretien à votre jeu de direction. Si vous n'êtes pas totalement familier avec le jeu de direction, vous pouvez trouver quelques conseils dans notre tutoriel sur le montage de fourche VTT.

Dépose des fourreaux

Maintenant que la fourche est en place sur votre pied d'atelier, on va entrer dans le vif du sujet. Avant toute chose, avec la pompe haute pression, on va mesurer la valeur de pression d'air actuelle (et la noter !) puis on dégonfle totalement la fourche.

La première étape est de désolidariser le té et les plongeurs du châssis. Il faut commencer par démonter la molette de réglage du rebond à l'aide de la clé Allen de 2,5mm. Au bas du plongeur, elle libère l'accès à une vis qu'il va falloir dévisser de quelques tours (2-3 suffisent) avec une clé Allen de 5mm. Sur le fourreau opposé, on fait de même sur la seconde vis.

Quelques petits coups de maillet plastique sur chacune des vis vont permettre de décoller les tiges du fond des fourreaux et donc de désolidariser les 2 parties de la fourche. Placer votre suspension à la verticale au dessus d'un bac de récupération puis dévisser les 2 vis. A partir de là, de l'huile devrait couler par le bas des fourreaux. (Si ce n'est pas le cas, vous auriez du penser à faire le plein avant !!)

Laisser l'huile s'écouler un moment avant de séparer définitivement le châssis de la partie haute de la fourche pour passer à l'étape suivante.

Nettoyage des joints mousse

Le rôle des joints mousse est de conserver de l'huile dans la partie haute de la fourche et de lubrifier le haut des plongeurs dès qu'ils sont en mouvement. Malheureusement, à proximité directe des joints SPI, ils se gorgent facilement de poussière et de boue et après 50 heures, ils ont grandement besoin d'un coup de nettoyage.

A l'aide du crochet multi-usages, attraper le joint mousse sans le poinçonner. Une fois sorti de son logement, vous pouvez le prendre à la main pour l'extraire complètement du fourreau. Comme vous pouvez le voir sur les photos, les joints mousses de ma Pike avaient bien joué leur rôle en se gorgeant de saleté. On nettoie ensuite les joints avec de l'alcool isopropylique en les essorant le mieux possible.

Avec de l'essuie-tout, nettoyez le joint SPI, toute la zone qui supporte le joint mousse et tout l'intérieur du fourreau. Attention de ne pas en perdre un morceau au fond ! Vous pouvez vaporiser de l'alcool isopropylique pour vous aider dans cette tâche. Les fourreaux doivent être nickels après cette étape, il vont bientôt contenir de l'huile propre qui lubrifiera votre fourche pour les prochaines 50 heures alors appliquez-vous ! Les plongeurs et leurs tiges sont bien moins sales que le fond des fourreaux mais c'est aussi le moment pour leur donner un coup de propre.

Avant de réintroduire les joints, offrez leur un petit bain d'huile propre, ils ne l'auront pas volé ! Remettez les ensuite en place délicatement à la main en faisant bien attention de ne pas les vriller.

Remontage

Généralement, il est recommandé de changer les joints SPI et les joints mousse toutes les 100 heures de fonctionnement, c'est-à-dire à la seconde vidange. S'ils ne semblent pas abîmés lors du démontage et que vous n'avez jamais constaté de fuite à leur niveau, vous pouvez rester sur ce principe.

Au remontage, j'utilise un peu de graisse spéciale joints (ici de la RSP Slick Kick) qui facilite le remontage et limite la friction des joints. Malgré la graisse, la remise en place des plongeurs dans les fourreaux peut être délicate. N'oubliez pas de remettre en place le joint torique qui sert d'indicateur sur les plongeurs, après, il sera trop tard. Vous avez peut-être déjà vu certains utiliser un rilsan (qui peut se monter plus tard lui) mais on ne vous le recommande pas, son plastique dur peut endommager le traitement de surface des plongeurs. Prenez votre temps pour aligner parfaitement les plongeurs avec les joints et ne forcez pas car vous risquez de les endommager.

Une fois en place dans les fourreaux amenez les plongeurs dans la position de repos de la fourche mais n'allez pas en butée, un espace d’environ 1 à 3 cm entre le bas des tiges, et l’ouverture du bas des fourreaux pour permettre de remplir ceux-ci en huile, et sans en mettre dans les tiges. Mettez la fourche à l'horizontale et à l'aide de la seringue graduée, injectez 10ml d'huile 0w-30 dans chaque fourreau. On comprime ensuite légèrement la fourche pour amener les tiges en butée et remettre en place la bonne vis en bas de chaque fourreau. Si vous avez une clé dynamométrique, c'est le moment de vous en servir pour serrer à 7,3 Nm.

On remonte enfin la molette de réglage du rebond (le couple de serrage est ici moins critique) et la fourche est désormais complète. Il ne vous reste plus qu'à remettre votre fourche en pression à l'aide de la pompe HP (si vous avez bien lu attentivement le tuto depuis le début, vous avez du la noter avant de commencer) et la remonter sur votre bike. Et puis c'est tout, vous pouvez retourner poncer du singletrack et défoncer des pierriers !

Carnet d'entretien

Comme chez le garagiste, il est intéressant de tenir un carnet d'entretien pour noter les dates de vos maintenances, non pas en étant précis à l'heure près mais pour garder une trace. Ce carnet peut aussi servir à noter les modifications que vous apportez au court du temps à vos réglages. Pratique pour revenir en arrière si vous vous êtes un peu emballé sur les molettes !

Des questions ? Des remarques ? Ou des astuces à partager ? Utilisez les commentaires pour cela.

 

Back retour aux articles VTT : Entretien

|

Les derniers articles

Changer un plateau Cinch

Changer un plateau Cinch

le 22/08/2016 - Commentaire

Pub

Dernières news

EWS : point après 2 étapes

EWS : point après 2 étapes

// 11/04/2018 //

Radon Epic Enduro

Radon Epic Enduro

// 19/03/2018 //

Reprise dans le sud

Reprise dans le sud

// 19/03/2018 //

Courses VTT dans les Hautes-Alpes

Courses VTT dans les Hautes-Alpes

// 19/02/2018 //

Bonne année 2018

Bonne année 2018

// 02/01/2018 //

Sélection de sorties en montagne

Sélection de sorties en montagne

// 23/10/2017 //

Pub