VTT Attitude.net
VTT Attitude.net > Articles > Entretien > Dossier : la chaine VTT

Dossier : la chaine VTT

Publié le 29/09/2018 // par boris_the_blade

La chaîne est une pièce maîtresse de la transmission de nos bikes (et des vélos en général) dont il faut prendre soin. Un entretien sérieux garantit le bon rendement de l’ensemble de la transmission, le fonctionnement optimal et silencieux des changements de vitesse et la longévité de tous les composants (cassette, plateau, dérailleur). L’idée de cet article est de faire un dossier complet sur la chaîne VTT et de détailler aussi bien l’entretien basique comme le nettoyage ou la lubrification, que la maintenance plus avancée comme le remplacement de la chaîne, le raccourcissement ou la réparation.

Entretenir une chaîne VTT

Entretenir une chaîne VTTEntretenir une chaîne VTT

La chaîne de vélo : construction

C’est un élément mécanique de transmission de puissance par obstacle : les maillons de la chaîne viennent se coincer dans les dents de 2 pignons, la rotation de l’un entraîne l’autre. En l'occurrence sur nos VTT, la rotation du pédalier tend la chaîne (brin tendu) puis entraîne la cassette et la roue arrière qui lui est liée. Le brin retour de la chaîne est appelé brin mou puisqu’il ne transmet pas de puissance, c’est la chape du dérailleur qui le tend.

La chaîne se compose de plaques liées entre elles par des entretoises (aussi appelées rouleaux) et des rivets concentriques. Les plaques forment une succession de maillons internes et externes. L’entraxe entre deux rouleaux est de ½ pouce soit 12,7mm.

La base : nettoyer et lubrifier

Prendre soin de sa transmission VTT, ça commence par un nettoyage et une lubrification régulière de la chaîne. Cela semble simple comme une ouverture facile mais il y a tout de même quelques basiques à connaître pour bien faire.

Avant toute lubrification, prenez le temps de nettoyer votre chaîne à fond. La poussière, la boue, viennent se coller à la chaîne et l’huile propre du début de sortie devient une pâte graisseuse qui ne joue plus son rôle de lubrification. Pour la retirer, commencer par nettoyer les galets du dérailleur arrière, je le fais en grattant le galet avec un tournevis pendant que je fais tourner la chaîne (en arrière).

J’utilise ensuite du dégraissant, WD-40 en l'occurrence, que je pulvérise sur la chaîne et les galets en protégeant l’arrière plan pour ne pas atteindre le frein ou le pneumatique. Puis je brosse la chaîne sur ses 4 faces avec une brosse spécifique ou une vieille brosse à dent avant de l’essuyer longuement avec un chiffon propre. Vous pouvez aussi utiliser de l’eau et un produit dégraissant (spécifique ou liquide vaisselle) pour terminer le travail, pensez alors bien à sécher la chaîne.

Maintenant que la chaîne brille comme le pendentif d’un chanteur de rap, on passe à la seconde étape indispensable, la lubrification. Pour cela, il vous faut de l’huile spécifique pour chaîne que vous allez appliquer par l’intérieur au niveau du galet bas du dérailleur en tournant les pédales en arrière. Maintenez la bouteille quelques mm au dessus de la chaîne et laissez tomber les gouttes d’huile pendant un tour de chaîne. Pas la peine de presser la fiole comme un citron, la gravité est normalement suffisante pour délivrer la bonne quantité. N’hésitez pas à faire de nombreux tours de chaîne pour bien répartir l’huile.

Entretenir une chaîne VTTEntretenir une chaîne VTT

Entretenir une chaîne VTT

Laissez alors reposer la chaîne quelques minutes (ou mieux quelques heures si vous avez le temps) pour que l’huile pénètre bien au cœur des maillons. La dernière étape est souvent négligée bien qu’elle soit capitale, elle consiste à essuyer le surplus d’huile avec un chiffon propre. Pour un rendement optimal, les éléments internes de la chaîne (rivets, rouleaux, faces internes des maillons) doivent être bien lubrifiés pour limiter les frictions. L’huile présente à l’extérieure de la chaîne ne contribue pas à la lubrification et va agglomérer toute la poussière et la boue pour rendre votre chaîne bien crade dès le début de la sortie.

Il existe chez tous les fabricants des lubrifiants différenciés pour les conditions sèches (dry) et boueuses (wet). Pour les conditions humides, l’huile est généralement plus visqueuse pour ne pas se faire rincer après la première flaque. Il existe ensuite des tas de formulations spécifiques pour le grand froid, céramique, biodégradable … pour tous les budgets. Je n’ai pas de marque ou de formule à vous conseiller, j’utilise une huile pour le sec, une huile pour les sorties humides et je change régulièrement de marque. Je vous déconseille fortement les lubrifiants en aérosol qui diffusent un large nuage d’huile dont seulement une infime partie finira bel et bien sur la chaîne, le reste atteignant le pneu, le sol ou le disque de frein … à éviter !

La lubrification est un vrai sujet pour les équipes cyclistes professionnelles et des études montrent que certains lubrifiants très hauts de gamme peuvent apporter des gains jusqu’à 5 Watts par rapport à un lubrifiant classique. Imaginez donc la puissance que vous pouvez perdre avec une chaîne sale et mal lubrifiée ?

Quand remplacer sa chaîne ?

Au fil des sorties, des kilomètres, des changements de vitesse, des passages dans la boue, la chaîne va s’user (bien plus vite sur nos VTT que sur un vélo de route). Avec l’usure, la chaîne s’allonge, le contact entre les dents des pignons plateaux se dégrade, les dentures s’usent et les vitesses finissent par sauter. Une fois que les dentures sont attaquées (forme caractéristique d’aileron de requin), le changement de chaîne ne suffit plus et c’est toute la transmission qui doit être remplacée.

Pour la bonne santé de toute la transmission, il est important de changer sa chaîne au bon moment. Il est compliqué de raisonner en km pour évaluer la durée de vie d’une chaîne car chaque utilisation est différente. Pour évaluer ce moment avec précision, il existe des outils (ou gabarits) comme le BBB Chainchecker que j’utilise. L’outil est calibré sur la longueur de chaîne théorique et sur la longueur maximum admissible par le reste de la transmission : si la chaîne est OK, l’outil ne pénètre pas dans la chaîne, il reste incliné ; si elle est trop allongée, l’outil pénètre entièrement dans la chaîne, il se place à l’horizontale. Un indicateur placé entre ces 2 positions indique 75% d’usure, le bon moment pour acheter une nouvelle chaîne et prévoir son remplacement.

Entretenir une chaîne VTTEntretenir une chaîne VTT

Entretenir une chaîne VTT

J’ai toujours une chaîne de secours au garage, ce serait quand même dommage de rater une sortie le dimanche après une casse, non ? Plutôt que de laisser une chaîne neuve dormir sagement dans sa boîte, j’alterne entre celle-ci et celle de mon vélo tous les ⅔ mois ce qui permet de rouler toujours une chaîne peu usée. Au lieu d’utiliser une chaîne de 0 à 100%, j’use alternativement deux chaînes de 0 à 25% puis de 25% à 50%. Ma transmission ne voit ainsi pas de chaîne usée au delà de 50% sur sa première saison.

Démonter / monter une chaîne

Pour cette étape, on va trouver historiquement 2 écoles : celle des chaînes SRAM avec leur maillon rapide Powerlock, celle de Shimano avec une chaîne rivetée classique. Aujourd’hui, Shimano propose également des attaches rapides tout comme les marques KMC, Yaban, …

Le maillon rapide est composé de 2 assemblages plaque + rivet dont le perçage est oblong et élargi à une extrémité. Sur les chaînes jusqu’à 9 vitesses, il est possible d’ouvrir ce maillon à la main en poussant vers les plaques extérieures en sens opposé comme si vous vouliez raccourcir le maillon. Pour les chaînes de 10 / 11 et 12 vitesses, l’ouverture de ce maillon nécessite une pince spécifique (suffisamment fine pour passer à l’intérieur du maillon).

Notez aussi que le maillon rapide 12v de la transmission SRAM Eagle a une forme spécifique, il est dissymétrique et a donc un sens de montage. 

Il existe également des outils dédiés au remontage des maillons rapides mais je n’y vois pas d’intérêt tant la manipulation est simple. Mettez votre chaîne en place sur le vélo et présentez les deux parties du maillon rapide face à face. Tournez les pédales en arrière pour que le maillon rapide se trouve sur le brin tendu (brin haut). Bloquez le frein arrière et appuyez sur une des pédales, vous devriez vite entendre le clic caractéristique de la remise en place.

Pour les chaînes plus classiques qui ne disposent pas de maillon rapide, il va falloir utiliser un dérive-chaîne. Cet outil va agir comme une presse pour extraire le rivet qui relie deux maillons. Mettre en place l’outil sur la chaîne avec la pointe bien en face du rivet que vous avez choisi de retirer. Visser le dérive chaîne afin de pousser le rivet. Attention à ne pas extraire le rivet totalement sous peine de compliquer fortement la remise à place, le rivet doit être poussé suffisamment pour extraire le maillon interne sans s’échapper de la plaque externe.

Entretenir une chaîne VTTEntretenir une chaîne VTT

Entretenir une chaîne VTT

Entretenir une chaîne VTTEntretenir une chaîne VTT

Pour le remontage, mettez en place la chaîne sur le vélo de sorte que le maillon à remonter se trouve sur le brin mou. L’outil BBB Chainchecker offre une seconde fonction bien pratique de maintien en place de la chaîne qui permettra de réaliser cette opération sur une chaîne qui ne risque pas de vous échapper des doigts. Remettez les plaques du maillon bien en face et avec le dérive chaîne, commencez à pousser le rivet jusqu’à ce qu’il reprenne sa position initiale. Vérifier que le mouvement du maillon est bien libre et qu’il ne présente pas un point dur. Si c’est le cas, le rivet n’est pas bien placé et il va de nouveau falloir jouer délicatement du dérive chaîne pour pousser le rivet d’un côté puis de l’autre jusqu’à trouver la position parfaite.

Si le démontage du maillon rapide peut se faire à volonté, la dérivation de chaîne ne doit pas être répétée trop souvent car elle fragilise la chaîne. En cas de pépin lors d’une sortie, le maillon rapide et le dérive chaîne font partie des indispensables à avoir dans son sac à dos.

La bonne longueur de chaîne

La méthode la plus simple est de caler la longueur de la nouvelle chaîne sur celle de l’ancienne puis de dériver les maillons en trop à l’aide du dérive chaîne, comme expliqué ci-dessus.

Sur une transmission mono-plateau, je détermine la bonne longueur de chaîne en la plaçant sur le grand pignon puis je tends la chaîne jusqu’à ce que la chape du dérailleur dépasse de quelques degrés vers l’avant la position verticale. Dans cette configuration de chaîne, la chape doit conserver du débattement car la suspension va consommer de la longueur de chaîne lors des chocs. Si vous hésitez entre deux positions, commencer toujours par enlever le moins de maillons possible, vous pourrez toujours en enlever un de plus par la suite alors qu’il sera bien compliqué d’en rajouter !

Quoi, certains utilisent encore des transmissions à 2 ou 3 plateaux ? Dans ce cas, la bonne longueur de chaîne se détermine en passant par le grand plateau et le grand pignon sans passer par les galets du dérailleur.

Conclusion

Comme vous avez pu le voir, il n'y a rien de très compliqué pour réparer, changer ou prendre soin de la chaîne de votre VTT. Mais l'entretien de cette pièce doit être soigneux et régulier pour une transmission qui fonctionne bien et dure longtemps !

Vous avez des questions ? Ou des astuces à nous faire partagez ? Utilisez les commentaires ci-dessous pour échanger avec la communauté VTT.

 

Back retour aux articles VTT : Entretien

|

Les derniers articles

Remplacer une jante VTT

Remplacer une jante VTT

le 20/08/2018 - Commentaire

Protection de cadre vinyle

Protection de cadre vinyle

le 23/04/2018 - 1 Commentaire

Vidange Rock Shox Pike

Vidange Rock Shox Pike

le 18/01/2018 - Commentaire

Pub

Dernières news

Un vététiste abattu en Haute-Savoie

Un vététiste abattu en Haute-Savoie

// 15/10/2018 //

VTT dans le Dévoluy

VTT dans le Dévoluy

// 25/06/2018 //

EWS : point après 2 étapes

EWS : point après 2 étapes

// 11/04/2018 //

Radon Epic Enduro

Radon Epic Enduro

// 19/03/2018 //

Reprise dans le sud

Reprise dans le sud

// 19/03/2018 //

Courses VTT dans les Hautes-Alpes

Courses VTT dans les Hautes-Alpes

// 19/02/2018 //

Pub