VTT Attitude.net
VTT Attitude.net > Articles > Tests, essais > Sacoche de guidon Vaude Trailfront

Sacoche de guidon Vaude Trailfront

Bagagerie // le 19 octobre 2019 // par boris_the_blade

A l'occasion de notre biketrip itinérant dans le Queyras, nous avons du composer avec un excédent de bagage qui ne rentrait pas dans nos sacs à dos habituels. Pour charger nos vélos d'enduro sans nuire au confort et au plaisir de pilotage, nous nous sommes orientés vers une sacoche de guidon, la Vaude Trailfront, que l'on vous présente dans ce test.

Une sacoche de guidon ?

Que ce soit pour emporter quelques affaires de rechange qui ne rentrent pas dans le sac à dos ou pour emmener tout le matériel de bivouac, le guidon semble être un emplacement de choix pour le VTT enduro itinérant. La suspension arrière interdit les bonnes vieilles sacoches, la tige de selle télescopique rend difficile l'utilisation d'une sacoche de selle de taille suffisante ... la sacoche de cadre peut fonctionner sur certains modèles mais reste très dépendante de la forme de votre cadre.

La marque allemande Vaude est connue (et reconnue) pour sa large gamme de produits durables et dédiés aux sports outdoors qui va du tee-shirt technique à la tente de bivouac en passant par une large offre destinée au VTT. La tendance bikepacking / voyage à vélo n'a pas échappé à Vaude et leur gamme de bagagerie est bien étoffée. La sacoche Trailfront affiche fièrement le label Green Shape qui met en avant l'utilisation de matériaux au maximum éco-responsables et durables.

On comprend bien que, placée sur le guidon, cette sacoche n'est pas faite pour transporter de lourdes charges sous peine de nuire à la maniabilité et au pilotage de la machine. Vaude recommande justement ce modèle pour le transport d'articles volumineux mais pas trop lourds : matelas, sacs de couchage, tente.

Déballage et installation

La sacoche se compose de 2 parties : un support qui se fixe sur le bike le temps de votre trip et un sac étanche amovible. L'ensemble est plutôt léger pour les 19L de volume annoncés, et les matériaux choisis donnent une belle impression de qualité.

Infos techniques

  • Volume : 19L
  • Poids : 700g
  • Coloris : noir, vert
  • Prix : 90€
  • Plus d'infos chez Vaude

Le support se fixe au guidon par deux sangles silicones larges dotées d'une boucle métallique (dans l'esprit d'un strap VOILE). Entre le support et le guidon, des pads de mousse permettent d'éloigner le bagage du guidon tout en apportant un peu d'amortissement. Une troisième fixation se fait par le bas au niveau du té de la fourche (ou bas de la colonne de direction) par une sangle à scratch.

Le sac type "dry bag" dispose de 2 fermetures repliables pour une accessibilité optimale et une étanchéité sans faille. Le sac est maintenu au fond du support par un scratch. Le support vient ensuite englober le sac et une fermeture efficace est assurée par 2 sangles textiles réglables. Le système est simple, pratique, l'accès au contenu du sac étanche se fait très facilement.

Des sangles supplémentaires sont fournies pour fixer un sac supplémentaire (ou une tente) sur le dessus du support. Une dernière sangle présente sur le sac vous permettra de transporter le sac en bandoulière lorsque vous n'êtes pas sur le vélo.

Et sur le bike ?

Après la théorie, place à la pratique et au premier montage du Vaude Trailfront sur le bike. Le serrage des sangles sur le guidon se fait très facilement. Elles inspirent la confiance et je choisis de les serrer assez fort, quitte à comprimer les mousses d'appui. Ça se complique pour placer la 3ème sangle au niveau du té de la fourche ! En effet, le support vient se placer quelques centimètres devant les entrées des gaines dans le cadre (passage interne). Ce point doit franchement dépendre des vélos mais il nous a fait transpirer au début. Finalement, même si les gaines et durites sont comprimées, on est arrivé à trouver de la place pour tout le monde

Pendant le séjour, nous nous sommes répartis le portage de la sacoche Vaude Trailfront un jour sur deux. La cohabitation des gaines avec le support s'est révélée bien meilleur sur le Sting 140 de Marion où les gaines sont un poil plus longues (non ce n'est pas une combine pour faire porter la sacoche à ma meuf sur les prochains biketrip !). Ce constat élimine en tout cas les modèles concurrents qui ne disposent pas des mousses de calage pour gagner quelques indispensables cm pour le cheminement de nos gaines VTT.

Notre but n'était pas d'embarquer tout le matériel de bivouac mais uniquement quelques affaires de rechange soit environ 1,5kg sur le guidon. Cette limite de poids nous a été soufflée par des pros du bikepacking pour qui ce 1,5kg représente la valeur limite avant que la sacoche ne perturbe le pilotage. Ce conseil s'est révélé bon, y compris dans les descentes raides et techniques: notre pilotage n'a pas été impacté et on a profité à fond du potentiel de notre destination. Dans les passages défoncés, nous avons poussé la Vaude Trailfront dans ses derniers retranchements et le résultat est hyper satisfaisant : la sacoche sautille sur les gros impacts mais reste globalement stable, les mousses jouent parfaitement le rôle d'amortisseur. En revanche, lors des montées bien raides où l'on a été contraints à pousser, le 1,5kg de surpoids n'a pas oublié de se faire sentir.

Le sac étanche s'extrait très facilement du support et la double fermeture repliable offre un large accès au contenu du sac. Il est donc très simple d'avoir accès à vos affaires, y compris en cours de sortie. Le dernier jour de notre tour du Queyras en VTT, nous avons pris une fine pluie pendant une bonne partie de la journée. Compte tenu des matériaux de qualité utilisés et de la conception du sac, on n'a jamais eu le moindre doute quant à l'étanchéité du sac mais l'épreuve est passée haut la main ! On note aussi que la boue adhère très peu sur le sac, bien vu pour un nettoyage facile.

Au terme de notre boucle de 125km où la sacoche a voyagé d'un vélo à l'autre, on a pu constater quelques marques de frottements au niveau des points de contacts. Une marque sur un côté de mon cintre (sûrement une sangle mal serrée) et une au niveau du point d'appui de la mousse sur le té de la fourche (Marion avait anticipé la protection de son bike, moi ... moins). Si vous êtes un peu maniaque avec la peinture de votre bike, on vous conseille de bien protéger avec du Clearprotect (ou un simple adhésif le temps du trip) les zones de contact avec la sacoche.

La sacoche Vaude Trailfront nous a rendu de bons et loyaux services en nous permettant de transporter facilement et au sec nos affaires de rechange sans nuire au plaisir de pilotage. Par ce test, nous avons également validé le concept de la sacoche avant pour le VTT Enduro. Pour des projets de voyage bikepacking où le pilotage compte moins (all mountain, gravel voire route), vous pourrez profiter pleinement de la grande capacité de ce produit et de son parfait maintien sur le bike.

Les avantages

  • Fixation simple et efficace
  • Accès facile au contenu du sac
  • Qualité et choix des matériaux

 

Les inconvénients

  • Libre passage pour les gaines
  • Marque légèrement la peinture au niveau des points de contact

 

Back retour aux articles VTT : Tests, essais

|

Les derniers articles

Genouillere Dakine Slayer

Genouillere Dakine Slayer

le 05/08/2019 - Commentaire

Lunettes Julbo Stony

Lunettes Julbo Stony

le 30/05/2019 - Commentaire

Zefal Deflector FM20

Zefal Deflector FM20

le 24/05/2019 - Commentaire

Sigma Buster 2000

Sigma Buster 2000

le 01/05/2019 - Commentaire

Pub

Dernières news

Championnat de France VTT DH

Championnat de France VTT DH

// 20/07/2019 //

Nouveau bike : Cube Stereo 150

Nouveau bike : Cube Stereo 150

// 03/03/2019 //

Bonne année 2019

Bonne année 2019

// 31/01/2019 //

Un vététiste abattu en Haute-Savoie

Un vététiste abattu en Haute-Savoie

// 15/10/2018 //

VTT dans le Dévoluy

VTT dans le Dévoluy

// 25/06/2018 //

EWS : point après 2 étapes

EWS : point après 2 étapes

// 11/04/2018 //

Pub