VTT Attitude.net
VTT Attitude.net > Articles > Entretien > Quelle transmission pour l'enduro?

Quelle transmission pour l'enduro?

Publié le 25/11/2014 // par boris_the_blade

Alors que l'apparition du premier dérailleur remonte à plus de 100 ans, les transmissions de nos VTT continuent d'évoluer : plus légères et plus fiables, plus efficaces, elles sont devenues très complètes. SRAM a lancé un pavé dans la marre en dévoilant son groupe XX1, un monoplateau avec une cassette de 11 vitesses qui se destine notemment à l'enduro. Une transmission plus légère et un fonctionnement simplifié, et si c'était suffisant ?

Il y a quelques années, le monoplateau était sans conteste réservé à la DH ou l'enduro version compétition mais avec l'arrivée du système SRAM 11 vitesses et ses alternatives, qui offrent une meilleure polyvalence, le champs d'action de cette transmission simple et fiable s'élargit. On vous propose un bilan bilan des différentes possibilités qui s'offrent à vous, expérience terrain à l'appui.

3 x 10 vitesses, la transmission à l’ancienne !

Elle, on peut l’éliminer tout de suite ! A moins d’avoir les cuisses (et la gourde, ahah) d’un sprinter du tour de France ou d’avaler les kms sur route, le troisième plateau ne sert à rien en VTT. Dans les années 90, alors que le VTT se démocratisait, on aurait pu se la jouer avec 30 vitesses alors que tout le monde n’en avait que 18 … mais aujourd'hui pour l’enduro, force est de constater qu'avoir autant de braquets (dont certains se récoupent) n’a aucun intérêt.

2 x 10 vitesses, la transmission classique.

C’est le système le plus répandu en All Mountain / Enduro, y compris en première monte et il reste aujourd’hui le plus polyvalent. Avec un bon anti déraillement double plateau (voir par exemple notre test du guide chaîne DM3 Enduro), le confort de fonctionnement est bien là et la gamme de vitesses offerte ultra large. Avec un petit plateau de 22 ou 24 et un grand de 34 ou 36, ce système vous donnera les moyens de grimper sans forcer dans le raide et de bien relancer en descente. Ça fonctionne très bien mais les récentes alternatives mono-plateau, plus simples et plus légères, nous ont franchement fait de l’oeil. Par sa polyvalence, ce choix restera celui des purs et durs du vélo de montagne qui ne voient pas de sortie sans 3000m de dénivelé et 1h de portage.

1 x 11 vitesses, la transmission révolutionnaire ?!

SRAM a frappé un grand coup en dévoilant en 2012 son groupe XX1 mono-plateau avec une cassette de 11 vitesses. Beaucoup plus de simplicité, du poids économisé et une gamme de vitesses qui change peu grâce à une large cassette 10-42 dents. En introduisant un nouveau plateau avec une alternance de dents étroites et larges (système X-Sync), le pédalier SRAM XX1 offre aussi un réel maintien de la chaîne. Associée au puissant ressort du dérailleur arrière, la technologie de cette transmission empêche les déraillements.

Sur le papier, c’est la solution idéale. Elle l’est aussi sur le terrain tant le plaisir d’utilisation est grand : plus de déraillement, plus de bruit de chaîne qui frotte contre la fourchette du dérailleur et votre pouce gauche n’a maintenant qu’à se consacrer à la commande de la tige de selle télescopique. Malheureusement cette solution a 2 grosses limites : le prix, loin d'être à la portée de tout le monde (1200 € prix public conseillé pour le groupe complet) et la nécessité d’avoir un corps de roue libre spécifique qui n’est pas encore disponible pour tous les moyeux.

La marque américaine SRAM, à l'origine de ce concept de transmission mono-plateau, annonce d'ailleurs avec humour la mort du dérailleur avant, dans cette vidéo datée du 17 mars 2016.

1 x 10 vitesses, la transmission alternative.

A la sortie du XX1 de SRAM, nombre de petits fabricants (petits par rapport aux géants SRAM et Shimano) ont su prendre le train en marche et proposer une alternative plus qu’intéressante : transformer votre transmission 2 x 10 actuelle à moindre coût. En effet, l'intérêt principal du XX1 n'est pas le nombre de vitesse mais leur étagement.

En augmentant l’amplitude de votre cassette 10 vitesses actuelle avec un nouveau très grand pignon de 42 dents pour approcher la gamme (ou range en anglais) de braquets du système 11 vitesses de SRAM. Vous trouverez ce fameux pignon de 42 dents chez les français de HXR Shop, chez Hope, One Up, E13, Wolftooh. Alors que côté pédalier, des marques comme Race Face, Hope ou E13 proposent des couronnes dotées d’une denture équivalente au X-Sync de SRAM. Attention cependant si vous conservez un pédalier classique à entraxe de 104mm, vous ne pourrez pas monter de plateau de moins de 30 dents !

La transformation consiste à :

  • enlever dérailleur et shifter avant (- 400g)
  • enlever votre petit plateau (- 20g)
  • remplacer votre plateau moyen par un modèle à denture spécifique (+ 0g)
  • placer le fameux pignon (40T ou 42T) sur votre cassette (+ 70g).

Il aura une bien meilleure utilité que le pignon de 15, coincé entre le 17 et le 13, qui n’apporte pas grand chose. Certaines marques proposent même de remplacer le pignon de 17 par un 16 dents pour une meilleure progressivité. Parce qu'on n'a pas tous la chance de pouvoir se payer un vélo neuf au top chaque année, ce montage a de sérieux arguments et permet d'accéder aux avantages du XX1 sans se ruiner. En effet, il faut compter dans les 80€ pour le pignon et 50€ pour le plateau Narrow Wide.

Les standards de couronne

Chaque fabricant y va de son petit nom pour baptiser ces nouvelles couronne qui alternent dents large et étroites, petit récapitulatif : X-Sync chez SRAM ; Narrow Wide chez Race Face, One Up ; Retainer chez Hope ; Guidering chez E-13.

Mon expérience, phase 1 : passage en monoplateau (02/15)

Après avoir roulé des années en 2 x 9 vitesses puis en 2 x 10 vitesses et essuyé pas mal de déboires avec mon dérailleur avant, je me suis laissé tenter par le montage 1 x 10 version pas cher. J’ai alors goûté aux joies de la transmission monoplateau pour l’enduro. J’ai débuté l’aventure avec un plateau Race Face Narrow Wide 30 monté sur un vieux pédalier XT.

Les premiers tests sont excellents : le silence de fonctionnement, la place dégagée sur le cintre, l’allure du vélo et le nettoyage / maintenance simplifiée me plaisent beaucoup. Mais ça ne fait pas tout... Je roule (encore) en 26" et pour l'instant, j'ai gardé une cassette 11-36 classique et ça se passe pas si mal. Sans me lancer dans de grandes ascensions, j'arrive à faire des sorties de 1500m de dénivelé avec montée roulante sans trop forcer et sans me fatiguer plus que d'habitude. Dès que j'aurai du budget, je passerai au pignon de 42 dents pour plus de confort et pour être plus serein dans le raide.

Je n'ai testé qu'un plateau de 30 dents pour le moment mais je suis assez content de ce choix. A mon avis, un 32 dents serait trop dur à tirer alors qu'un 28 risque de limiter un peu trop en relance ou dans l'ultra roulant. Ce ressenti est bien entendu lié à mes roues de 26", il faudra bien entendu adapter votre braquet à la taille de vos roues. A développement égal, on force plus avec une grande roue de 27,5" ou 29" qu'avec du 26". Ci-dessous un tableau des ratio minimums que l'on obtient avec différentes combinaisons de couronnes / pignons. Les montages 9 vitesses sont généralement en 22 / 32, les 10 vitesses en 24 / 36. En monoplateau, on obtient un ratio similaire en 28 / 42 ou légèrement supérieur en 30 / 42. A mon avis, toutes les combinaisons dans la zone verte sont roulables avec des roues classiques de 26", à adapter en fonction du diamètre de vos cuisses !


Ratio minimum en fonction du couple plateau / pignon.

Au départ, j'ai à plusieurs reprises déraillé dans le défoncé, dont une fois en course sur la Coupe Rhône Alpes d'enduro aux Ménuires. Si je suis loin de jouer le chrono, je n'aime pas me prendre la tête et la fiabilité de fonctionnement est pour moi essentielle. J'ai commencé par remplacer mon dérailleur arrière bien fatigué par un Shimano XT dernière génération (système Clutch) et depuis tout se passe bien, pas de déraillement à signaler. Je reste ultra attentif à ce point et si je venais à dérailler à nouveau, j'investirai direct dans un petit anti-déraillement haut pour m'éviter tout problème, comme le font les pros sur les Enduro World Series.

Principe du dérailleur Clutch / Type

Le dérailleur Clucth de Shimano ou Type 2 chez SRAM a un dispositif de stabilisation de la chappe, il garantit une meilleure tension de chaîne mais reste souple lors des changements de vitesses.

Mon expérience, phase 2 : Ajout du super-pignon 42 dents (01/2016)

Une fois le principe du mono-plateau validé, il fallait boucler la boucle avec un gros pignon de 42 dents. Mon choix s’est porté sur le kit proposé par HXR Components parce que c’est une boîte française, que leur solution est complètement complète et que leurs tarifs sont compétitifs.

Le pack HXR Components 42 dents (voir test complet) comprend, en plus d'un grand pignon, un pignon de 16 qui remplacera les pignons de 15 et 17 pour un meilleur étagement des vitesses, une vis longue pour augmenter le réglage du recul de votre dérailleur.

Pack pignon 42 dents HXR Components Pack pignon 42 dents HXR Components

Le montage est très simple, le passage des vitesse se fait tout en douceur et les cuisses apprécient lors des montées raides. Pendant la période de transition ou je n'avais que le pignon de 36 dents, je me suis parfois entamé pour atteindre certains sommets. Avec le 42 dents, on retrouve une gamme de développements complète qui est bien agréable pour les longues sorties ou les montées un peu énervées.

Après une saison complète de roulage, je peux vous assurer qu'il a été testé sur la durée et le bilan est très bon. Le pignon est toujours sur le vélo et mise à part l'anodisation qui s'est polie sur les dents, tout fonctionne comme au premier jour.

Si après un an tout se passe bien du côté du pignon, le plateau a lui commencé à montrer des signes de faiblesse non pas au niveau de sa fonction transmission mais pour son côté "guide-chaine". Après l'été, les déraillements par l'avant se sont fait de plus en plus nombreux. Le montage d'une chaîne neuve n'ayant rien arrangé, c'est vraiment l'usure du plateau qui est en cause, il retient beaucoup moins bien la chaine qu'au départ.

La solution radicale a été de monter un petit anti-déraillement par le haut récupéré d'un ancien vélo. Pour autant, ce petit bémol ne plombe pas le bilan car on trouve aujourd'hui des mini anti-déraillements (par le haut) ultra-légers à des prix raisonnables (35g / 45€ chez One Up, 56g / 60€ chez Hope).

Pour moi, le bilan du passage au monoplateau est excellent. Avec un budget très raisonnable, j'ai donné un coup de frais à mon bike. Je conserve une gamme (range en anglais) de vitesses quasi identique à avant mais j'ai gagné en poids (environ 350g, un peu moins si l'on compte l'anti-déraillement), en facilité de maintenance et en agrément d'utilisation.

Les commentaires sur cet article

Par boris_the_blade, le 2016-07-16

La vis n'est pas tordue ? En travers ? Est-ce que la partie sur laquelle elle appuie n'est pas endommagée ? Si ce n'est pas ça, je ne vois pas le problème ... Essaie de poster ta question accompagnée d'une photo sur notre forum, quelqu'une pourra surement t'aider !

Par Ptimimi05, le 2016-07-14

Merci pour ta réponse, oui j'ai utilisé la vis fournie dans le kit qui est bien plus longue que celle de base

Par boris_the_blade, le 2016-07-13

Si le dérailleur touche le pignon 42, c'est que la vis d'enroulement, celle qui permet de faire pivoter tout le dérailleur autour de sa vis de fixation vers l'arrière, est trop courte. En effet la vis d'origine est prévue pour un pignon de 36 dent ! Une vis plus longue était fournie dans le kit HXR que j'ai utilisé. As-tu bien changé et réglé cette vise ?

Par Ptimimi05, le 2016-07-12

Hello, je me suis servi de ton retour afin de faire la même chose et par chance on a le même bike, par contre j'ai un soucis mon dérailleur un slx shadow plus viens tapé dans les dents du 42, aurai tu une idée du soucis ?

Par boris_the_blade, le 2016-02-08

Aucun problème avec une cassette 10V classique, seul le plateau doit avoir une denture "large-étroite" pour éviter les déraillements. Toutes les chaines ont les maillons alternés. Pour la conversion 1X10V, tu peux donc monter une 10V ou une 11V (un peu plus flexible latéralement), comme tu préfères !

Par Poloxo53, le 2016-02-07

Merci beaucoup pour ce retour d'expérience c'est vrai que c'est tentant de passer par cette solution ! Moi qui viens de casser mon dérailleur AV... Par contre je suppose qu'il faut bien une chaine compatible SRAM XX1 avec maille de taille alternée ? cela ne pose pas de problème de fonctionnement sur les cassettes 10v classiques ?

 

Back retour aux articles VTT : Entretien

|

Les derniers articles

Changer un plateau Cinch

Changer un plateau Cinch

le 22/08/2016 - Commentaire

Extraire une vis foirée

Extraire une vis foirée

le 08/09/2013 - 3 Commentaire

Pub

Dernières news

La Mavic Trans-Provence en vidéo

La Mavic Trans-Provence en vidéo

// 30/06/2017 //

Velopolis festival Grenoble

Velopolis festival Grenoble

// 03/05/2017 //

Quarq ShockWiz en location

Quarq ShockWiz en location

// 26/04/2017 //

Lost in the Swell de retour

Lost in the Swell de retour

// 20/04/2017 //

Journée Népal Avec Tito Tomasi

Journée Népal Avec Tito Tomasi

// 05/12/2016 //

Idées cadeaux Noël 2016

Idées cadeaux Noël 2016

// 24/11/2016 //

Pub