VTT Attitude.net
VTT Attitude.net > Articles > Matériel > Montage tubeless sans compresseur

Montage tubeless sans compresseur

Publié le 23/05/2020 // par Bart

Qui n’a jamais galéré des heures à essayer de monter un pneu tubeless à la pompe à pied !? Face à ce petit échec, les mains dégoulinantes de préventif, on pense rapidement à acquérir un bon petit compresseur. Certes, il pourra également faire la pression des pneus de la voiture et aussi plein d’autre trucs. Mais on pense moins souvent à la bonbonne sous pression. Pourtant celle-ci à plusieurs avantages dont les deux principaux sont son prix et son encombrement. Et c’est de cette solution dont je vais vous parler aujourd’hui.

Le principe de ces petites bombonnes est simple comme pchittt : dans un réservoir on remplit un maximum d’air sous pression grâce à une pompe standard, à pied ou pas, et on le libère d’un coup dans le pneu monté pour qu’il prenne sa place dans la jante jusqu’au « clac » salvateur. Principe et application simplissime !

Les solutions

  1. Milkit, l’idée de départ est d’adapter un bouchon valve sur les gourdes de randonnée alu de format courant (SIGG, décathlon et autre…). La marque s’est développée grâce au financement participatif. C’est aujourd’hui la solution la moins chère du marché avec un bouchon vendu seul, à partir de 20€. Plus d'infos sur le site Milkit.

  2. Topeak Tubibooster, méconnue c’est un combiné mini pompe à cartouche CO2 qui s’adapte sur une bouteille d’alu de 1l. prix 40€. Plus d'infos chez Topeak.

  3. Airshot / Tirebooster, sous la marque airshot ou schwalbe il s’agit exactement du même produit. Volume de la bombonne 1.15l, tarif 50€. C’est la solution que j’ai testée. Plus d'infos sur le site Airshot.

  4. Specialized Air Tool Blast Tubeless Tire Setter, spé qui aime bien sortir ses propres outils avec un modèle autour des 60$. Plus d'infos sur le site Specialized.

  5. La pompe Bontrager TLR Flash Charger Floor Pump la première pompe du genre, l’avantage d’un combiné bien foutu avec une pompe capable de monter jusqu’à 11 bars. Une référence vendue en prix public autour de 130€ mais dispo occasionnellement sur le web à un peu moins de 90€. La fiche technique sur le site Trek.

  6. La pompe Topeak Joe Blow Booster, l’équivalent de la bontrager monte jusqu’à 11 bars également, mais vendu 110€. Pour en savoir plus sur ce produit, le magazine Vojo en a fait un test complet.

  7. La solution Ghetto n°1 : l’extincteur. A mon avis la solution ghetto la plus sur mais un peu long à réaliser et pas forcément moins chère qu’un kit de base. Un bon tuto en anglais chez les gars de Vancouver de la NSMB.

  8. La solution Ghetto n°2 : la bouteille de soda, une solution qui a l’air répandue, approuvée par Joe Barnes himself, à retrouver en vidéo chez Vital MTB. Les nombreuses mises en garde d’explosion et surdité des différents tutos n’inspirent pas tellement confiance. Néanmoins ces bouteilles résistent normalement jusqu’à plus de 10 bars. Toute la question est de savoir ce qui est une utilisation normale, à noter que les gonflages successifs peuvent fragiliser le plastique.

Compresseur ou bonbonne ?

Je me suis honnêtement posé la question. Je n’avais à l’époque pas de place dans mon garage ni de prise de courant pour un compresseur. Mais au final l’argument principal est de pouvoir emporter la bonbonne partout en plus d’une simple pompe à pied. Que ce soit un week-end de course ou d’enduro entre copains, la possibilité de pouvoir changer un pneu facilement en cas de coup dur est vraiment un plus. Du côté compresseur je suis plutôt un bricoleur exigeant et l’achat de cet équipement m’aurait orienté vers du matos de qualité et donc un onéreux.

Bonbonne ou pompe charger ?

Je pense que c’est une question de budget. L’idée d’un tout en un est séduisante. Même si les deux marques Topeak et Bontrager sont des références, cela reste des pompes complexes et sollicitées dans les hautes pressions. Du genre prudent, j’attends de voir ce que ces produits donneront dans le temps. La bonbonne me convient pour sa simplicité. En cas de dysfonctionnement je n’aurais à changer que la pompe ou la bombonne ce qui en fait à mon avis une solution plus robuste sur le long terme et moins coûteuse. Le fait de déjà avoir une pompe à pied en état de marche m’a aussi orienté vers la bonbonne seule.

Mon test du Schwalbe Tirebooster

Sortie du carton : rien de plus simple la bombonne est montée avec le flexible + un gros scratch. Pas de quoi en faire un poème mais le tout est de bonne facture. A l’heure d’écrire ces lignes le petit capuchon métallique de la valve s’est perdu dans l’aspirateur d’atelier, il n’est donc pas visible sur les photos. (+ un adaptateur valve Schrader qui à vite trouver sa place dans la case je n’utiliserai jamais de ma caisse à outil).

Schwalbe Tirebooster, gonflage de pneu tubeless

Schwalbe Tirebooster, gonflage de pneu tubelessSchwalbe Tirebooster, gonflage de pneu tubeless

Prise en main

Attention avant tout le flexible se visse soit sur le petit pas de vis de l’obus, soit sur le corps de valve fileté, dans ce cas on peut éventuellement faire le montage sans obus. Le changement se fait en devisant le petit adaptateur en bout de flexible. Ces deux parties tournent librement ce qui facilite les montage démontage tout en assurant une bonne étanchéité de l’ensemble. Pour ma part je monte le flexible sur le corps de valve avec l’obus en place et ouvert (important sinon ça ne marche pas !).

Privilégiez de bonnes valves avec filetage extérieur, ce qui est le cas courant pour les montages tubeless classiques.

La procédure est simplissime : connexion de la pompe à la bonbonne, fermeture de la petite vanne, pompage… Ensuite on retire la pompe et on ferme la valve de la bombonne. On monte le flexible sur la valve de la roue, l’ouverture de la vanne libère le flux d’air.

En général j’ai toujours obtenu la mise en place du pneu soit au premier coup, soit au deuxième. Je mets habituellement 6 bars de pression ce qui suffit, j’ai testé jusqu’à 9 bars, au-delà ma pompe à pied est à sa limite mais il est clair que la bonbonne peut prendre les 11 bars (160 psi) annoncé par le constructeur sans problème.

Le gros scratch pour monter la bonbonne sur sa pompe à pied, l’idée est pas mal, mais il faudrait pouvoir serrer le scratch plus fort que le maintien soit meilleur. C’est accessoire mais le système pourrait être amélioré.

Conclusion

Mettre 50 balles dans une bombonne est ce que ça vaut le coup ? Pour ma part je reste très content de cet achat, j’ai réalisé tous mes montages tubeless sans problème et l’encombrement de la bonbonne est parfait pour l’emporter partout ; elle rentre même dans ma caisse à outil si je vire le bazar inutile.

Schwalbe Tirebooster, gonflage de pneu tubelessSchwalbe Tirebooster, gonflage de pneu tubeless

Schwalbe Tirebooster, gonflage de pneu tubeless

C’est pour vous si vous avez peu de place dans votre cave ou votre garage et pas de prise électrique pour un compresseur, et/ou que vous cherchez une solution pour les changements de pneus loin de la maison lors de trip le weekend, de course ou de séjour, sans devoir déménager la moitié du garage dans le coffre de la voiture.

Ce n’est pas pour vous si vous votre garage ressemble à un atelier cycle et que vous avez une utilisation autre pour un compresseur (pneu voiture, nettoyage, bricolage…).

 

Back retour aux articles VTT : Matériel

|

Les derniers articles

Ma rentree en E-bike

Ma rentree en E-bike

le 23/09/2019 - Commentaire

Principe suspension VTT

Principe suspension VTT

le 06/12/2017 - Commentaire

Pub

Dernières news

Olight ALLTY 2000

Olight ALLTY 2000

// 22/11/2020 //

Sunn Epic Enduro 2020

Sunn Epic Enduro 2020

// 11/10/2020 //

Strava, la fin des classements gratuits

Strava, la fin des classements gratuits

// 01/07/2020 //

Nouveau Kali Invader

Nouveau Kali Invader

// 05/05/2020 //

Tour du Queyras VTT, la video

Tour du Queyras VTT, la video

// 10/12/2019 // 3

Championnat de France VTT DH

Championnat de France VTT DH

// 20/07/2019 //

Pub