VTT Attitude.net
VTT Attitude.net > Articles > Évènements > EWS #3 Montagne du Caroux

EWS #3 Montagne du Caroux

Olargues (34) // 12-13 mai 2018 // par boris_the_blade

Direction les Montagnes du Caroux et le village d'Olargues pour la 3ème manche des Enduro World Series. Après un début de saison dominé par Sam Hill et Cécile Ravanel, que nous réserve cette nouvelle étape au calendrier ?

Si c'est la première fois que la compétition internationale installe son paddock dans le Haut-Languedoc, le spot est déjà bien connu des amateurs d'enduro pour accueillir le fameux Epic Enduro (une course rallye en format XXL). Ces montagnes offrent un terrain minéral, cassant et technique à souhait qui s'annonce exigeant pour les pilotes comme pour les machines.

La course en photos

HAUT Le village médiéval d'Olargues au cœur des Montagnes du Caroux accueille le temps d'une semaine le paddock de l'Enduro World Series. Si le soleil a rayonné sur les 2 journées de reconnaissance, il n'en a pas été de même pour la course : ciel couvert le samedi puis grosse pluie en soirée ; ciel couvert, vent et froid puis quelques averses le dimanche.
GAUCHE La visite du paddock est l'occasion de voir les pilotes et leurs machines de près, le Cube Stereo 150 de Zakarias Johansen passe au lavage après la journée de samedi.
DROITE Le Nukeproof Mega de Sam Hill et son kit de survie.

GAUCHE Cécile Ravanel a géré sa course de bout en bout et remporte sa 3ème étape de la saison.
DROITE Théo Galy, local de l'étape, était clairement le favori du public sur les spéciales. Mais une chute, un souci mécanique puis une crevaison viennent perturber sa course. Il abandonne sur la spéciale 7.
BAS Sam Hill, leader du général, termine 5ème de la première journée avec des sensations mitigées. Plutôt que d'attaquer pour raccrocher le podium, il joue la sécurité (mais toujours avec style) le dimanche pour terminer 6ème.

GAUCHE Adrien Dailly est de retour. Le pilote français du team Lapierre nous a impressionné sur toutes les spéciales par son style tout en fluidité et sa lecture du terrain. Il signe une très belle seconde place.
DROITE Mark Scott dans la voie romaine de la spéciale 3, sous une averse de pluie, masque accroché au poignet. Cette spéciale est le premier juge de paix de la compétition.
BAS Après une grosse boîte lors des reconnaissances, Isabeau Courdurier termine 4ème de la première journée. Elle rectifie le tir sur les spéciales du dimanche et reprend sa place sur le podium.

GAUCHE On a du mal à imaginer tout le travail nécessaire à l'organisation d'un pareil évènement mais on peut clairement féliciter toute l'équipe pour ce bel évènement.
DROITE Baptiste Gaillot du team Chamrousse Enduro, style généreux et grosse attaque, réalise une grosse remontée sur la journée du dimanche pour se classer 28ème.
BAS
Damien Oton fait le boulot en terminant 5ème. En retrait samedi suite à des soucis sur la S2, le "Catalan Eagle" ne lâche rien et accroche la 5ème place. Consistant sur tous les terrains, il est solide 3ème au général.

GAUCHE Ines Thoma signe une belle course et renoue avec le podium. L'allemande termine 3ème.
DROITE C'est aussi le retour pour Richie Rude qui n'avait pas gagné depuis 2016, année de son titre. Le pilote américain de chez Yeti, tout en puissance a tenu bon face à Adrien Dailly.
BAS Belle course pour Florian Nicolai, aux coude à coude avec Martin Maes tout au long du dimanche, le français termine au pied du podium et remonte à la 7ème place du général.

GAUCHE Le départ de la spéciale 7, une belle crête bien rocailleuse.
DROITE La première épingle de la spéciale 7 est un sacré morceau.
BAS Cécile Ravanel toujours à l'attaque et concentrée sur le haut de la spéciale 7, avant dernière spéciale avant la victoire.

GAUCHE Greg Callaghan au départ de la spéciale 7 sur son nouveau Cube Stereo 150 29". L'irlandais se classe 19ème.
DROITE Après 2 victoires de Sam Hill, les jeunes reprennent le pouvoir : Richie Rude goûte de nouveau à la victoire, Adrien Dailly est de retour aux avant-postes, Martin Maes s'est bien (et vite) remis de sa clavicule cassée en Colombie.
BAS Richie Rude peut être satisfait de sa victoire. Si la bataille a été serrée avec Adrien Dailly, l'américain renoue avec la victoire sur une étape nouvelle et exigeante. Cette victoire lui permet une belle remontée au général.

Les classements

Women

1/ Cécile Ravanel
2/ Isabeau Courdurier
3/ Ines Thoma
4/ Mélanie Pugin
5/ Carolin Gehrig

Men

1/ Richie Rude
2/ Adrien Dailly
3/ Martin Maes
4/ Florian Nicolai
5/ Damien Oton

Voir les classements complets de la manche #3 Montagne du Caroux sur le site Enduro World Series.

La vidéo officielle

 

Back retour aux articles VTT : Évènements

|

Les derniers articles

Raid Vauban 2018

Raid Vauban 2018

le 11/06/2018 - Commentaire

Pub

Dernières news

VTT dans le Dévoluy

VTT dans le Dévoluy

// 25/06/2018 //

EWS : point après 2 étapes

EWS : point après 2 étapes

// 11/04/2018 //

Radon Epic Enduro

Radon Epic Enduro

// 19/03/2018 //

Reprise dans le sud

Reprise dans le sud

// 19/03/2018 //

Courses VTT dans les Hautes-Alpes

Courses VTT dans les Hautes-Alpes

// 19/02/2018 //

Bonne année 2018

Bonne année 2018

// 02/01/2018 //

Pub