VTT Attitude.net
VTT Attitude.net > Articles > Tests, essais > Sigma Sports Rox 11.0

Sigma Sports Rox 11.0

GPS // le 17 aout 2018 // par boris_the_blade

Commercialisé en février 2017, le Sigma Rox 11.0 est un GPS assez récent dans la gamme du fabricant allemand et il se place clairement dans le haut de gamme. Très complet, il fournit un maximum de fonctionnalités pour enregistrer ses entraînements, analyser une bonne quantité de données et même naviguer. Nous avons eu l'occasion de le tester cette saison, voici notre compte-rendu.

Contenu

Le Rox 11.0 est disponible en 2 versions : une version de base avec le GPS et ses fixations (184,9 €) et un kit intégrant une ceinture de fréquence cardiaque et un capteur de vitesse / cadence de pédalage (269,9 €).

Quelque soit la version choisie, vous retrouverez dans la boîte 2 fixations pour cintre (avec les rilsans qui vont bien). Cette double fixation fait plaisir, elle m'a permis d'équiper d'entrée de jeu mon VTT et mon vélo de route.

  • Poids : 61g
  • Autonomie : 13h
  • Ecran : LCD 1,7" 160 x 128 px
  • Connectivité : ANT+, Bluetooth
  • Prix : 184,9 € seul, 269,9 € avec ceinture cardio et capteur cadence / vitesse
  • Plus d'infos sur sigmasports.com

Sigma Rox 11.0

Sigma Rox 11.0Sigma Rox 11.0

Fixation 

La fixation est dotée d'une bague caoutchouc entre le cintre et le support afin de réduire les vibrations et d'éviter la rotation du GPS sur le cintre. Néanmoins, avec nos potences courtes et nos cintres de diamètre variable, la tenue sur un poste de pilotage d'enduro n'est pas idéale. Je l'ai installé au plus près de la potence, une zone où le diamètre du cintre varie peu (mais varie quand même).

Fixé sur le cintre, le Rox 11.0 dépasse pas mal à l'avant et à l'arrière et il arrive qu'il tourne sur le cintre lors d'une chute. Même si ce n'est pas optimal, notons que le support a tenu tout le long du test et que le GPS ne bouge jamais en pleine sortie. L'investissement dans une fixation directe sur le jeu de direction (comme ce modèle chez K-Edge) ou déportée à l'avant de la potence pourrait être un plus.

Si l'interface de montage Sigma ressemble au premier abord à celle de chez Garmin, sachez que les fixations ne sont pas compatibles.

Fonctionnalités

A l'époque où les freins à disque n'existaient pas, où les suspensions étaient majoritairement à élastomère, mon tout premier compteur de VTT était un Sigma : un modèle 3-en-1 qui mesurait la distance parcourue, la vitesse et le chronomètre ! Autant vous dire que depuis cet objet collector jusqu'au Rox 11.0, la liste des fonctionnalités a évolué, et pas qu'un peu.

C'est la première fois que je testais un appareil équipé d'un altimètre barométrique et j'ai clairement et rapidement vu la différence. Fini les dénivelés largement erronés en fin de sortie, typiques avec le GPS (dont la précision sur l'altitude est techniquement limitée). Au départ de chaque sortie, il est nécessaire d'étalonner le système en lui indiquant votre altitude actuelle. On regrette qu'une pop-up ne vienne pas vous le rappeler cette étape ou que le Rox 11.0 ne relève pas certaines incohérences importantes (par rapport au GPS) en cas d'oubli. Il m'est arrivé d'enregistrer une sortie complète entre -750 et 750m d'altitude.

Un des gros intérêts d'investir dans un GPS est sans doute la fonction navigation qui vous amène sur de nouveaux tracés recommandés par les copains ou trouvés sur le web. Le transfert des traces sur le Rox 11.0 est simple (depuis le PC ou depuis votre smartphone) et la fonction de navigation est clairement réussie. Le large écran offre un bon niveau de détail pour suivre une trace avec précision et j'ai bien pu évaluer ce mode lors de notre Tour du Dévoluy avec Marion. Même si la carte IGN a été nécessaire pour quelques intersections merdiques (chemin mal marqué, travaux forestiers), la résolution offerte par le Rox 11.0 est suffisante dans 98% des cas.

Il est possible de paramétrer sur l'appareil des profils sportifs pour personnaliser les données affichées sur les différents écrans. Le réglage se fait très facilement grâce à votre smartphone (ou votre PC). Par défaut, vous disposez de 3 modes entièrement personnalisables : MTB mountain bike, RDB pour le vélo de route et OTH pour le reste (vélotaf par exemple).

RAS en ce qui concerne la ceinture cardio, elle fonctionne comme les autres modèles du marché et son confort est également dans la norme. Je n'ai pas testé le capteur de cadence / vitesse en VTT, je trouve que ces infos n'ont pas vraiment de sens pour notre pratique où l'explosivité est de mise et où l'on roule rarement au train. Je l'ai monté sur mon vélo de route (pour quelques sorties) et dans cette discipline, je trouve l'information de cadence intéressante, sans qu'elle ne soit une obligation à mon niveau.

Autonomie

En ce qui concerne l'autonomie, le Sigma Rox 11.0 m'a clairement fait plaisir, il tient son rang d'appareil haut de gamme et on a pu vérifier les 13h d'autonomie annoncées par le fabricant. Au terme des 7h30 d'effort que m'a demandé le Raid Vauban 2018, le GPS indique encore 50% de batterie (au même moment, mes cuisses indiquent moins de 5%, Rox 11.0 1 - Cuissots 0). Il m'est arrivé d'enchaîner 4-5 sorties de 2h environ sans m'inquiéter de recharger le GPS, l'alarme batterie faible n'apparait ni trop tôt, ni trop tard.

Sigma Rox 11.0

Sigma Rox 11.0Sigma Rox 11.0

Connectivité

Le Sigma Rox 11.0 dispose d'une connectivité ANT+ pour appairer la grande majorité des capteurs dédiés au vélo. Les capteurs fournis avec le kit complet (cardio-fréquencemètre R1 DUO, capteur de vitesse / cadence R2 DUO Combo) utilisent cette technologie mais vous pourrez aussi y connecter une ceinture cardiaque que vous posséder déjà ou ajouter un capteur de puissance pour compléter encore les données du Rox 11.0.

Grâce à la connectivité Bluetooth du Rox 11.0, il est possible de connecter le GPS à votre smartphone (Android ou iPhone) pour échanger des données. Pratique pour analyser vos sorties sans passer par la case ordinateur à la maison. Pour les plus geeks d'entre vous, cela permet aussi de recevoir les notifications de votre smartphone pendant que vous rouler ou d'afficher en direct vos segments Strava préférés. (Vous ne connaissez pas Strava ? Cliquez, on vous explique !)

Plus classiquement, vous pourrez relier le Rox 11.0 à votre PC avec un câble USB des plus standards qui fait aussi office de chargeur.

Applications

L'application Sigma Link est disponible pour les smartphones Android et iPhone. Complète, elle gère le transfert, la visualisation et l'analyse de vos sorties dans des tableaux, des graphiques, des cartes... mais aussi le paramétrage de l'appareil. Le design de l'application est frais et moderne, ce n'est pas non plus la dernière application à la mode mais c'est très propre et facile à utiliser.

Sigma Rox 11.0Sigma Rox 11.0Sigma Rox 11.0

Une fois à la maison, vous pourrez également transférer les traces sur votre PC et les analyser avec le logiciel Sigma Data Center. Plus complet que l'appli mobile, il offre une interface agréable et complète. Il permet de préparer des sorties que vous n'aurez plus qu'à suivre sur le Rox 11.0.

Depuis ces deux applications, on partage ces traces sur les réseaux sociaux à la vitesse de l'éclair. C'est un détail mais ça me tend toujours quand ma montre de trail met parfois 30 min à partager ma sortie sans que j'y trouve d’explication logique.

Conclusion

Le Sigma Rox 11.0 est clairement un bon produit, avec une ergonomie bien pensée et une autonomie capable d'endurer les plus longs raids. La fonction de navigation réussie et la bonne définition de l'écran autorisent à se lancer sur des sorties inconnues sans risque de se perdre. Pour les capteurs annexes, je ne plébiscite pas forcément le capteur de cadence / vitesse pour une utilisation VTT et j'aurais tendance à vous conseiller le Rox 11.0 dans sa version "basique" et d'y ajouter éventuellement une ceinture cardio par la suite.

Et comment se situe le Sigma Rox 11.0 par rapport à la concurrence ? Si on le compare aux GPS que nous avons déjà pu tester, il est certes plus coûteux mais beaucoup plus complet que le Garmin Edge 20 et le VDO M7 qui ne disposent pas de fonction navigation et dont l'autonomie est trop limitée. Avec son écran couleur et les fonds de carte IGN, le Twonav Ultra est le modèle le plus performant pour la navigation mais on passe sur une autre catégorie de prix et d'encombrement plus orienté vers la rando.

Les avantages

  • Autonomie
  • Nombreuses fonctionnalités
  • Taille écran
  • Mode navigation

Les inconvénients

  • Fixation pas idéale pour le VTT

Les commentaires sur cet article

Par Miqueou Felice, le 2018-08-22

En ce qui concerne la fixation K-Edge proposée (soi-disant incompatible avec Garmin), c'est celle que j'ai installé sur mon VTT pour y fixer un Garmin Edge 800.

 

Back retour aux articles VTT : Tests, essais

|

Les derniers articles

Casque Bolle Trackdown

Casque Bolle Trackdown

le 10/07/2018 - Commentaire

Dakine Hot Laps Gripper

Dakine Hot Laps Gripper

le 07/06/2018 - Commentaire

Compteur VDO M7 GPS

Compteur VDO M7 GPS

le 17/12/2017 - Commentaire

Zine GripP Enduro

Zine GripP Enduro

le 03/11/2017 - Commentaire

Pub

Dernières news

VTT dans le Dévoluy

VTT dans le Dévoluy

// 25/06/2018 //

EWS : point après 2 étapes

EWS : point après 2 étapes

// 11/04/2018 //

Radon Epic Enduro

Radon Epic Enduro

// 19/03/2018 //

Reprise dans le sud

Reprise dans le sud

// 19/03/2018 //

Courses VTT dans les Hautes-Alpes

Courses VTT dans les Hautes-Alpes

// 19/02/2018 //

Bonne année 2018

Bonne année 2018

// 02/01/2018 //

Pub